A propos d’#Hermione

Je n’ai jamais aimé Harry Potter. L’ambiance, la façon dont est présentée la magie… tout ça est trop anglo saxon à mon goût… mais bon, ça ne m’empêche pas (du moins j’espère) d’avoir un minimum de distance et d’arriver à voir les qualités de l’oeuvre, même si elles ne « m’accrochent » pas.

Voila : ce petit laïus d’introduction étant placé, on va pouvoir commencer à traiter notre sujet du jour : une adaptation au théâtre de Harry Potter va sortir et l’actrice qui jouera Hermione est noire.

Autant dire qu’il y’a un raffus monstre sur Internet ! (et autant dire que ce que j’écris là ne fera que contribuer au bazar !)

Posons le problème… déjà en quoi est ce un problème ? bah oui j’ai vu peu de gens s’émouvoir du fait que l’acteur jouant Harry est légèrement rouquin tandis que celui qui jouera Ron ne l’est pas. Mon sentiment sur le sujet peu se résumer en deux mots : Emma Watson.

Pour ma part je n’ai pas lu les livres de la série, aussi je ne connais réellement l’univers que par les films, ce qui fait que pour moi, la petite Hermione a la trogne de miss Watson, et m’est avis que c’est pareil pour pas mal de monde.

On pourrait donc penser que c’est parce que le public s’est construit une vision précise de Hermione que ce « changement » peut lui sembler inopportun : Emma Watson à consolider aux yeux du public le personnage de fiction alors que celui ci était peu décrit dans les bouquins.

Sauf que…

Dans ce cas ça devrait être la même chose pour Harry et Ron ? eux aussi ne sont pas très proche de leurs homologues cinématographique. Pourtant, c’est Hermione qui remporte le ponpon et qui se mange tout le bashing.

Mais alors dans ce cas qu’est ce qui fait qu’une Hermione noire passe si mal ?

Est ce que c’est un problème avec les héroïnes et / ou personnage noirs dans la pop culture ? on pourrait se dire que non : il y’a pléthore de vedette noirs aussi bien homme que femme dans les séries, les films, les comics. Est ce que le fait de changer fortement le physique d’un personnage froisse le public ? La encore non : depuis 50 ans James Bond change de tête assez régulièrement sans que ça soit dramatique (même si je pense que le public de 007 ne soit pas le même que celui du jeune sorcier).

Pourquoi est il donc si difficilement acceptable une telle prise de position ?

Et bien la réponse est sans doute dans la question : c’est le fait que ça soit une prise de position. Ou tout du moins que ça soit perçue comme tel.

Je pense que le choix n’est pas innocent et que les producteurs avaient certainement anticiper ce qui allait se passer. Est ce de l’opportunisme ou bien du vrai militantisme… plus difficile à dire avec le peu d’information dont je dispose sur le sujet. Mais du coup il est évident que ce rejet de la plupart des gens est une forme de racisme, ou bien un rejet d’une action en faveur d’une ethnie sur l’air du « ouais mais c’est pas juste, elle à le rôle parce qu’elle est noire et pas grâce a son talent ! ».

Je voudrais quand même vous amener vers une autre piste (gardez celle là sous le coude, on s’en reparle à la fin).

Jouons maintenant carte sur table : est ce que ça me dérange que Hermione soit noire ? non : c’est le fait qu’elle soit différente de l’image que j’en avais qui me pose soucis et ça m’aurait fait la même chose si ça avait été une petite asiatique. De la même façon, j’ai trouvé Hugh Jackman trop grand et trop « jeune » pour jouer Wolverine. Par contre au final je m’y suis fait, et je prend maintenant sa prestation comme « une autre lecture possible du personnage ». Et c’est là qu’on touche au second angle de notre problème : nous vivons dans un univers où tout est constamment reformuler, repenser, recréer.

Je ne dis pas que ce n’était pas le cas avant (c’est bien connu toutes les histoires de l’univers ne font que reprendre les mêmes mythes) sauf que nous vivions à une époque ou on peut presque voir 3 ou 4 formes d’un même récit prendre vie en même temps.

Outre le racisme sournois que cache la question d’une Hermione noire, cela pose aussi la question du révisionnisme permanent des univers de la pop culture. En ce qui me concerne, j’ai tendance à croire qu’il faudrait laisser les choses comme elles sont et arrêter de vouloir sans arrêt les modifier. Il n’y a qu’a voir ce qu’est devenu l’univers Marvel : un foutoir sans nom qui à fini par se verrouiller sur lui même et devenant incapable d’aller de l’avant.

C’est aussi un problème de fan service : a trop vouloir donner au public ce qu’il veut, on fini par ne plus le surprendre et a s’enfermer dans une logique clientéliste…

Mais… pourtant je suis aussi super emmerdé car je suis conscient de l’immense avancée dans le progrès sociale que cela représente, à la fois pour les femmes et aussi pour les noirs. Au final, si nous vivions dans un monde meilleur où ce chipottage serait vraiment une question purement tourné sur l’aspect « continuité artistique d’une oeuvre » je me rangerai du côté de ceux qui aurait préférer une Hermione blanche. Cependant, dans notre monde actuel, je ne peux que me ranger du côté de ceux qui soutienne cette Hermione réinventée, et ça pour tout le bien qu’elle pourra apporter pour plus d’égalité.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *