Tous les articles par admin

Hardcore Winnie XXX

Winnie l’ourson, sympathique personnage de l’ogre Disney, à une copine toute mignonne qui s’appelle Darby. Et en ce moment, elle doit se sentir bien seule au vu de la drôle de chanson qu’elle fredonne a son ami jaune…

(Oh ça va hein ! j’ai le droit de rire de trucs débile quand même !!!)

Share Button

Matrix version Chaplin

En ce moment je ne suis qu’une sale feignasse qui ne met que des vidéos en ligne… ça doit etre à cause des jours qui raccourcissent !

Celle-ci est du genre grosse bonne idée, a savoir : que donnerai le scénario de Matrix s’il avait été tourné a l’aube du cinéma ? réponse ci dessous.

Share Button

Raymond Fritz : ça me plait

Avec le match France Eire qui approche, je me suis dis qu’il fallait marquer le coup…

Share Button

Divinity II : Ego Draconis

L’hiver arrivant et les jours se faisant plus court, il est de bon ton de prévoir de quoi occuper ses longues soirées. C’est là que les bon RPG peuvent apporter au gamer son lot de quête quotidien permettant d’oublier stress et petit tracas.

Divinity II joue dans la catégorie des RPG action dont le parent plus évident qui me vient à l’esprit est Dungeon Siege. Vous êtes donc un apprenti chevalier (ah bah ça alors) dans le monde chatoyant de Rivellon qui tape dans les grands classiques de l’Heroic Fantasy. Du troll, des gobelins, et des dragons sont au programme des hostilités. Ah oui parce que bien entendu ce monde va se retrouver au bord de sa destruction et c’est Bibi qui doit se charger de sauver les meubles.

Dès le début, en tant qu’apprenti, on vous enseignera des rudiments de combat et on vous proposera de choisir un style entre la magie, le corps à corps et l’archerie. Heureusement, le choix d’une de ses spécialités ne vous condamne pas à laisser tomber les autres. Tout le charme est que vous pouvez améliorer ce que vous voulez, l’arbre de compétence étant très ouvert. Si vous jouez un minimum intelligemment, vous pourrez donc crée un chevalier invocateur ou un archer tank comme bon vous semble. Les compétences ainsi que vos caractéristiques évoluent par un système de niveau d’expérience dont les points s’obtiennent par le combat ou par la résolution de quête : libre a vous de vous focaliser sur une caractéristique ou bien d’équilibrer l’ensemble.

Continuer la lecture de Divinity II : Ego Draconis

Share Button

Caméra caché : don’t mess with belgians !

 

Vous connaissez tous le principe de la caméra caché, mais vous êtes vous déjà demandé ce qui se passerai si jamais la blague se retournait contre les farceurs ? c’est ce qui est arrivé à une équipe belge qui en voulant faire une blague a des passants à eut un retour de flamme plutôt inattendu. Comme quoi, faut se méfier des passants lambda !

Share Button

Doubt : lapin assassin

Connaissez vous le jeu du loup garou ? c’est une sorte de jeu de société ou les joueurs se voient donner un rôle, chaque rôle ayant des capacités spéciales. Parmi eux se cache un loup garou dont le but est l’élimination des autres. A chaque tour, le loup garou fait une victime, puis ensuite les joueurs doivent essayer de trouver qui il est pour l’éliminer. Tout le plaisir du jeu est bien entendu pour le loup garou de faire tourner les autres en bourrique en les lançant sur de fausse piste et d’instaurer un climat de paranoïa.

Ca c’était pour planter le décor.

Doubt se sert de cette base pour lancer son intrigue : au japon, la mode est au Rabbit Doubt, un jeu sur téléphone portable reprenant plus ou moins le système du jeu du loup garou ou les victimes de ce dernier seraient des lapins.

Une bande de joueur qui ne se connait que par le réseau, décide de se voir “pour de vrai” afin de se faire une soirée. Cette idée sympathique au demeurant va vite tourner au cauchemar lorsque la petite bande va se retrouver sans savoir comment enfermer dans un bâtiment glauque à souhait et que l’un d’eux a été assassiné. Ils se retrouvent malgré eux dans une partie grandeur nature de Rabbit Doubt et doivent trouver le loup avant qu’il ne les supprimes les uns après les autres.

La mode du thriller dans le manga n’est pas nouvelle (il n’y à qu’a se souvenir de Death Note) et Doubt ne révolutionnera pas le genre, et n’en à pas la prétention. C’est une série courte (4 tomes seulement) qui ne rallongera pas la sauce à outrance (je pense par exemple a la deuxième partie de Death Note qui était une véritable plaie a suivre… heureusement que le dénouement en valait la peine). Doubt pourrait se comparer à un exercice de style comme l’a été le premier film de la série Saw (avant de sombrer dans le ridicule) mixant le huit clos, une certaine violence, et bien entendu la psychologie.

Les personnages sont des archétypes pas vraiment subtil (le bad boy, la lycéenne sexy, l’intello) mais c’est justement tout ce qui permet a la mécanique de se mettre en branle. Si le scénario de ce tome 1 peut sembler pauvre et finalement peu trépidant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit là d’introduire concepts et personnages tout en faisant monter doucement la pression.

Le style graphique est correct, par contre le découpage est parfois confus à lire. C’est un peu comme dans un film lorsque champ et contre champ sont tourner dans le même sens… ça trouble. hormis cela rien qui sorte des sentiers battus a part peut être le design très réussi des masques de lapins glauquissimes à souhait.

Ce premier tome est aguicheur, mais la suite devra tenir ses promesses ou Doubt ne sera qu’un pétard mouillé, son succès actuel devant beaucoup a l’opération de matraquage marketing monté par l’éditeur durant l’été. Ceci dit, les échos du net sont positifs, il n’y a donc pas de raison de douter (oui il fallait bien que je la fasse celle là).

Le premier tome de Doubt est disponible chez Ki-Oon Pour 7,50 €

Share Button

Le Top Five des arnaques du téléachat

Aujourd’hui, votre Flashou devient un peu le Julien Courbet du net, le redresseur de tord pourfendeur des arnaqueurs, le Saint Georges du commerce à distance, bref un héros vraiment formidable.

Le Téléachat, cette formidable innovation sans qui le monde moderne ne serait pas ce qu’il est, est parfois un monde d’une fourberie sans nom. Je vous recense donc ici le must des arnaques et autres couillonnades en vigueur dans ce milieu.

Numéro 5 : Le produit de beauté qui régénère la peau

Mon dieu qu’il est honteux celui là. A la base, il y’a une histoire de bave d’escargot qui parvient a cicatrisé et régénérer les cellules du bestiaux, et que des chercheurs auraient réussi a synthétiser.

L’arnaque : Si ce produit existe, il permet la cicatrisation D’UN ESCARGOT, a savoir un animal pas vraiment foutu comme nous, notamment coté épiderme. Comment ce qui reconstitue la chitine de sa carapace pourrait avoir un quelconque effet sur la peau humaine ? Sachez en plus qu’en général les crèmes et autres soins pour la peau sont pratiquement inefficace puisque la peau est avant tout une couche imperméable qui ne laisse rien filtrer vers les couches inferieures (a la limite il faudrait injecter les produits à la seringue pour avoir vraiment de l’efficacité).

Continuer la lecture de Le Top Five des arnaques du téléachat

Share Button

Vanguard Princess : Baston et Fan Service

Parfois, il est bon de prendre les choses pour ce qu’elles sont. Dans le cas de Vanguard Princess, le concept est simple : un jeu de baston regroupant une dizaine d’héroïnes sexy, kawai voir moe (oui vous l’aurez compris c’est le style manga qui prime) qui se mettent sur la tronche dans un trip Guilty Gear. Je vous joint un p’tit set de photo pour vous aguicher un peu plus.

Bon, après ça, je ne vais pas essayer de vous le vendre comme la 8eme merveille du monde, non, je ne vais même pas essayer de vous le vendre tout court car Vanguard Princess est un jeu… GRATUIT !

Alors vous allez me dire “Flashou ! c’est formidable : mais où se procurer cette merveille ?” et je vous répondrais simplement : “bah ça se télécharge ici…” (cliquez sur l’icone bleu)

Maintenant, quelques p’tites consigne pour vous faciliter la vie car le jeu est entièrement en japonais. Quand vous essayerez de le faire fonctionner, Windows vous insultera copieusement car il refusera de faire tourner un jeu en japonais. Heureusement, là encore Flashou a une solution.

Téléchargez applocale, une application magique qui vous permet d’exécuter un programme dans un contexte de langue différents de votre système sans avoir à le changer sur TOUT le système. Comble du luxe, l’application peut crée un raccourci a votre programme pour qu’il s’exécute avec applocale en argument.

Maintenant vous pouvez vous régaler de baston frénétique entre héroïnes coquines et gaspiller ce qui reste de votre été devant un jeu vidéo. Et vous savez quoi ? tellement j’suis sympa je vous donne un lien avec la liste des coups spéciaux des personnages. Pour vraiment apprécier, je vous recommande une manette de jeu (celle de la Xbox marche bien)

Merci qui ? merci Top Five bien sur !

Share Button