Archives de catégorie : Cinema

les films, les dvd…

The Watchmen

Watchmen Alors que le film sort tout juste, je vous propose une petite chronique sur la bande dessiné dont il est issu. Crée par le scénariste Alan Moore et dessiné par Dave Gibbons, The Watchmen est une saga débuté en fin 86 et qui s’est poursuivit presque un an durant, publié en 6 tomes chez DC comics.

Dans un monde alternatif, au milieu des années 80, le monde est au bord de l’explosion. La société s’effrite inexorablement, et les supers héros qui autrefois faisaient régner la justice sont eux mêmes menacés. Alors que s’approche inexorablement la menace d’une 3eme guerre mondiale, Rorschach, le dernier justicier masqué qui agit hors du contrôle de la loi, tente de lever le voile sur le mystère qui entoure les événements…

Continuer la lecture de The Watchmen

Share Button

Téléchargement : et si c’était Warner qui avait tout compris ?

dark knight J’ai fait il y’a quelque jour l’acquisition du dvd de “The Dark Knight” deuxième opus de la série des Batman de Christopher Nolan. Une offre spéciale proposait pour tout achat du dvd ou du blueray un téléchargement gratuit du film.

Et bien figurer vous que cette offre est tout juste géniale et annonciatrice d’un vrai changement dans les habitudes des studios.

Tout d’abord, parlons de la récupération du film gratuit : après un accès sur le site VOD de Warner home vidéo, on sélectionne le film et on tape un code qui rend la transaction gratos. Ca c’est le bon point. La où c’est plus gênant, c’est qu’il faut s’inscrire sur le site. Bon aller : il y’a pire dans la vie ! Vous avez ensuite le choix entre le film en VO sous titré ou bien en VF. On aurait bien voulut une version multilingue, mais bon, là encore, pour du gratuit on serait mesquin de faire la fine bouche.

Continuer la lecture de Téléchargement : et si c’était Warner qui avait tout compris ?

Share Button

Top five des films d'animation 3D (catégorie : "ahahah")

Pixar Animation Studios, DreamWorks SKG animation Blue Sky Studios et quelques autres moins productifs, s’évertuent à nous faire marrer via des animation 3D grand public…

Pixar Animation Studios   DreamWorks SKG Animation   Blue Sky Studios

Autant dire que le Top 5 va être serré…

Numéro 5 : Chasseurs de dragons (2008)

Studio Futurikon

En résumé : Gwizdo et Lian-Chu, deux héros pitoyables, se retrouvent embarqués avec et à cause de Zoé, la petite-nièce d’un seigneur local, dans un voyage menant à la destruction du "Bouffe Monde", le plus terrible Dragon de ce monde "en suspension". Ces deux héros vont vite adopter Zoé et vont gagner en crédibilité au fur et à mesure du voyage…

D’entrée de jeu je glisse dans mon top 5 une réalisation d’un studio moins connu : Futurikon. Outre le fait qu’il est digne de la cour des grands et que je me suis bien marré, j’applaudi l’originalité du monde et la richesse des « décors »… Les acteurs français, pour les voix, se donnent à fond et ça se ressent.

Continuer la lecture de Top five des films d'animation 3D (catégorie : "ahahah")

Share Button

Gisaku : un manga por favor

Si je vous dis film pour enfant, japon médiéval, samouraï, chasseur de démon, et que juste après je vous dis Madrid, vous risquez de dresser un sourcil incongru. C’est en tout cas ce que moi j’ai fait en découvrant l’existence de Gisaku, un film d’animation espagnole de très bonne facture.

Un jeune samouraï du japon médiéval, membre d’un clan chargé de protégé le monde des démons, doit empêcher l’avènement de ces derniers en retrouvant les fragments d’une amulette seule capable de fermer le portail dimensionnel qui leur permettrai de rejoindre notre monde.

Continuer la lecture de Gisaku : un manga por favor

Share Button

Le Top Five des films d’horreur à voir entre potes

Imaginez la scène : un vendredi soir, une bande de potes, des pizzas, des bières, et un bon film d’horreur. Oui effectivement, on est pas loin de la soirée parfaite. Cependant un choix judicieux quant au film choisit décidera si la soirée sera un succès comme chez l’ambassadeur ou bien un fiasco.

Soyons clair tout de suite : les films ici ne seront pas jugé QUE sur leur capacité a foutre la trouille. Le fun aussi c’est bien.

Numéro 5 :  House of the Dead

Pourquoi ce film ? Parce que House of the Dead représente tout ce qu’il y’a de plus mauvais dans le genre, avec des erreurs aussi bien concernant la technique, la narration, le casting, la musique… je ne peux pas vous en faire la liste mais tout bon amateur de nanar doit voir se film avec une bande de pote aussi cinglé que lui.

Continuer la lecture de Le Top Five des films d’horreur à voir entre potes

Share Button

Ghost in the shell 2.0 is not innocence

Ghost in the Shell  (Kōkaku kidōtai) abrégé GITS, est un film sorti en 1995 d’après un manga «haut de gamme» de Masamune Shirow. (Ghost à prendre dans le sens « Esprit » à un moment où seul ça peut faire la différence entre un humain cybernétisé et un robot type androïde…)

Ce film d’animation japonais, pour ceux qui ne l’ont jamais vu, est une des grosses références de l’univers cyberpunk. Il fait parti des quelques productions qui ont marqués le style «anticipation», pas loin après Akira.

Le succès du film a entre temps donné naissance à une série de deux saisons (Stand alone Complex sortis entre 2002 (The Laughing Man) et 2004(Individual Eleven), sorti aussi en films « résumés »), un film nommé Ghost in the Shell 2 «innocence» et un dernier film sorti en France en DVD «Solid State Society» qui fait suite aux séries…

Et bien Ghost in the Shell V2.0, ce n’est rien de tout ça ;) 

Continuer la lecture de Ghost in the shell 2.0 is not innocence

Share Button

Banlieue 13 Ultimatum

Je suis le premier a tirer sur Besson quant il dit des conneries, et aussi le premier a tirer sur lui quant il sort un film pourri. Mais je suis aussi le premier a reconnaitre que quant il utilise une recette efficace de façon décomplexé, ça donne quelque chose de plaisant.

C’était le cas du premier Banlieue 13 : un scénario excuse a des numéros de pyrotechnie, de baston musclé et de séquence de “Parkour” qui ajoutaient une touche d’inédit intéressante. Je trouvais même que les deux rôles titres n’étaient pas trop mauvais pour des acteurs plutôt orienté cascade.

Continuer la lecture de Banlieue 13 Ultimatum

Share Button

You don’t mess with the Zohan !

Le week end est pour moi une opportunité idéal pour rattraper mon retard cinématographique tout en m’adonnant à quelques taches ménagères (dont la plus importante est la sieste). J’ai porté ce dimanche mon choix sur “You don’t Mess with the Zohan” (dont le titre français “rien que pour vos cheveux” me reste en travers de la gorge) nouvelle gaudriole de l’inénarrable Adam Sandler.

Cet homme m’épate : capable de la comédie la plus grasse et la plus potache comme d’un film plus sérieux comme “Punch Drunk Love”, Sandler sait avant tout que le cinéma c’est de ne pas se prendre la grosse tête. Il raconte dans son dernier film les aventures surréaliste d’un agent secret Israélien qui, lassé de la chasse au terroriste, plaque tout pour se convertir à la coiffure à New York.

Ce qui donne tout son sel a cette histoire abracadrante, c’est bien évidement le personnage de Zohan, qui est un mix improbable entre les clichés sur les juifs et les clichés sur… Chuck Norris ! Zohan est surpuissant, arrête les balles avec les doigts, ne ressent pas la douleur : bref il est le meilleur. Techniquement homme à femme, Sandler à la bonne idée de faire de son héros une sorte de Gigolo qui veux avant tout faire plaisir aux quinquagénaires du salon de coiffure ou il travail. Pas frimeur pour deux sous, Zohan qui fuit le conflit israélo palestinien retrouve le même problème a 3 000 km de chez lui : dans la rue ou se trouve son salon, il y’a un coté juif, l’autre arabe. Et c’est reparti pour de nombreuse métaphore sur le conflit, avec au passage un message de tolérance pas trop gnangnan.

Sandler paye de sa personne, tape sous la ceinture, mais il le fait avec une telle décontraction que l’on se bidonne a longueur de temps. Il y’a bien (comme souvent dans les comédies) un 3eme quart un peu mou, mais ça n’est pas pour autant qu’il faudra bouder votre plaisir.

Mention spéciale à John Turturro qui campe le méchant “Phantom” ennemi juré du Zohan, tout aussi barré que lui. Euh et sinon, j’adore Emmanuelle Chriqui, elle est choupi un maximum ce qui ne gâche rien.

Share Button

Besson, il serait presque foutu de me faire pleurer

Vous avez sans doute vu partout sur le web et à la télé le jovial Luc Besson nous rappeler a quel point les internautes sont des gens vil et mauvais qui piratent sans vergogne ce que lui et les autres réalisateurs suent sang et haut pour mettre au monde.

Tellement il est pas content le Luc Besson qu’il à écrit un papier publié dans le Monde (journal sérieux au demeurant) que vous pouvez lire en cliquant ici. En annexe, je vous recommande l’excellent article de Maitre Eolas qui décortique celui de Besson.

Sans déconner, y’en à qui ont du culot a plus savoir quoi en foutre. Car dans son analyse, dont je dois le reconnaitre certains points ne manquent pas de véracité, Besson oublie de dire que lui et d’autres membres de l’industrie du cinéma, ont LARGEMENT contribué a sortir les gens des salles obscure pour les ramener devant leur PC.

Continuer la lecture de Besson, il serait presque foutu de me faire pleurer

Share Button

Inglourious Basterds – par Quentin Tarantino

 

Nouvel opus de Quentin Tarantino, Inglourious Basterds traite de la 2eme guerre mondiale et plus particulièrement d’un commando suicide dont le but sera de mettre un maximum de casque à pointe six pieds sous terre. Enfin c’est ce que la bande annonce laisse sous entendre… Enjoy !

Share Button