Archives de catégorie : Humeur

Un accident est vite arrivé…

Il l’avait fait! Après sept années de recherches acharnées qui lui avait coûté son couple, la garde de sa petite Léa, ainsi qu’une bonne partie de ses amis, il tenait le fruit de son labeur titanesque dans le creux de ses mains. Le vaccin ultime contre l’aroba, ce rétro-virus qui était apparu dix ans plus tôt et qui avait ravagé la planète. Les dix dernières années avaient laissé plus de deux milliards de morts et lui allait être l’homme qui allait mettre fin a ce carnage silencieux. Non qu’il rechercha particulièrement la célébrité, il n’était mu que par des sentiments profondément humanistes.

Passé ce petit moment d’autosatisfaction suffisante, il se dirigea a grand pas vers le bureau d’Heilen, sa directrice de recherche, pour lui annoncer la nouvelle et lancer les procédure de test humain en vue de faire valider le vaccin par le comité. Il laissa dans sa précipitation ses notes éparses glisser de son bureau en un fatras de feuilles griffonnée de sa plus horrible et fébrile écriture. Elle lui avait pourtant fourni un ordinateur mais il n’avait jamais fait l’effort de l’utiliser. de toute façon ces notes ne lui seraient plus d’aucune utilité maintenant qu’il tenait en main l’échantillon du produit qui allait sauver l’humanité de sa destruction.

Tout en remontant le couloir vers les ascenseurs, il ne put s’empêcher de penser que la petite Léa serait un jour très fière de son papa, et elle comprendrais pourquoi il ne l’avait pas vu pendant ces longues années. D’ailleurs son anniversaire n’allait pas tarder à arriver et pour une fois il serait auprès d’elle. Il faudrait qu’il lui trouve un cadeau digne de ce nom!

Tout en laissant ses pensée dérivée sur les vestiges d’une vie de travail acharné au servie des autres il appuya machinalement sur le bouton d’appel de l’ascenseur, avant de remarquer le message clignotant sur le panneau d’affichage. Encore hors service se dit-il… c’était bien sa veine, il n’y avait pas de temps à perdre! Il se précipita a petite foulée vers les escaliers de services. arrivé près de la porte il croisa Robert, le laborantin qui se débattait avec un café brûlant dans la main alors qu’une tâche d’un fort beau gabarit s’étendait sur sa chemise froissée. Il le saluât d’un signe de tête, pressé de le laisser derrière lui. Robert Hikey était un jeune homme désagréable dont les tics l’exaspérait, mais il n’aurait bientôt plus à souffrir sa désagréable présence.

En bas du palier suivant, le cerveau de Georges, dumoins sa partie encore fonctionnelle réalisa ce qui venait de se passer. Il avait glissé sur une flaque de café et avait dégringolé le palier en essayant de protéger le fiole contenant le liquide rosâtres qu’il avait passé tant d’année à mettre au point, si bien qu’il avait fini par se fracturer le crâne. L’hémorragie se rependait a vitesse grand V dans son cortex et sa vue qui se brouillait déjà ne fit que confirmer ses pires craintes : il allait mourir ici, les chaussures enduite de café et la cervelle en marmelade. Heureusement il avait accompli son oeuvre!

Ce n’est qu’en laissant échapper son dernier souffle que Georges remarqua la fiole éclatée dans sa main, avec ces petits morceaux de verres incrusté dans ses paumes. Il eu un petit rire sans joie devant l’atroce absurdité de la situation; l’humanité allait disparaître à cause d’un flaque de café et d’un scientifique qui n’avait pas respecté les procédures…

Share Button

C'est à ce demander pourquoi je joue…

Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais pour ma part j’ai eut récement la désagréable sensation de m’etre fait enflé. Tout à commencé il y’a quelques jours : ayant recut par les bons vouloir de dame fortune un petit pécule (trad : mon salaire) je me suis laisser aller à la fantaisie d’acheter un jeu vidéo afin de combler mes froides soirées solitaire de manière un peu plus dynamique qu’en regardant la télé.

Je jete mon dévolu sur un titre phare du moment : Prince of Persia. Je sais que le jeu est une valeur sure pour en avoir entendu dire grand bien, et les vidéos de demonstration que j’ai put voir ont achever de me convaincre. Il faut dire qu’il a de beau atour ce Prince : le graphisme style cell shading ultra chiadé est une sucrerie pour mes yeux éblouie, la musique est un enchantement, et le level design semble d’une grande richesse avec d’immenses environnements ouvert à perte de vue.

De retour dans mes pénates, je déballe rapidement le boitier et me saisie du disque. J’allume la console, j’entend le bourdonnement du dvd dans le lecteur, et là s’affiche le titre…
Continuer la lecture de C'est à ce demander pourquoi je joue…

Share Button

Le Top five des meilleurs film de 2008

C’est toujours en début d’année qu’on lieu les classements en tout genre reprenant les grands succès de l’année passée. Top Five ne pouvait donc pas laisser passer l’occasion de faire un p’tit bilan du Top five des meilleurs film de 2008

Continuer la lecture de Le Top five des meilleurs film de 2008

Share Button

This is a men’s world ?

Parmi les quelques rares blogs que je fréquente, il y’a notamment celui de Valérie, Crêpe Georgette, un site ou il y fait bon vivre, mais surtout où il fait bon causer de choses sérieuses comme les droits des femmes qu’elle défend avec ferveur.

Bien que je ne sois pas toujours d’accord avec elle, la discutions est toujours ouverte, et c’est assez appréciable pour le signaler (trad : allez y faire un tour et débattez avec nous bande de Gnous !)

Toujours est il que je me suis permis de lui proposer le petit exercice suivant : Qu’est ce que ça donnerait un monde a l’envers ou les hommes seraient “le sexe faible” ? et surtout, est ce que ça donnerait la même chose si c’est un homme ou une femme qui l’imagine ?

Afin de répondre a cette question essentielle, nous avons donc écrit sur nos blogs respectif une petite scénette dans ce monde a l’envers. Dites nous ce que vous en pensez… et a la limite si l’exercice vous intéresse n’hésitez pas à en faire de même et a envoyer vos textes ou vos liens en commentaire.

(la suite en cliquant juste la dessous)

Continuer la lecture de This is a men’s world ?

Share Button

Le top five des trucs chiant le dimanche

Numéro 5 : y’a rien à la télé
Walker texas ranger, des téléfims allemands, quelques émissions religieuse… bref le dimanche c’est la mort de la télévision regardable (déjà qu’en semaine c’est pas la fête…)

Numéro 4 : tout est fermé
Vouloir acheter quelque chose un dimanche implique d’avoir une bagnole et l’envie de se taper 10 bornes jusqu’au centre commerciale surbondé (vu que c’est le seul) le plus proche.

Numéro 3 : personne à envie de bouger
Tout le monde est concerné : on voudrait bien que les autres se bougent pour venir nous tenir compagnie durant cette morne journée, mais nous même… faut pas rêver ! pas question de quitter la douce chaleur du foyer ! (au prix du chauffage, on rentabilise !)

Numéro 2 : le voisin se décide a bricoler
Il existe un facteur génétique déficient qui pousse les gens a s’adonner aux activités les plus bruiyantes le dimanche matin. Exemple, ce matin mon charmant nouveau voisin a décidé de refaire le papier peint en raclant bruyament le mur que nous avons en commun et qui donne je vous le donne en mille… a la tête de mon lit. Même pas le droit de me plaindre il était 11h (est ce que vous voulez vraiment perdre du temps à vous demander ce que je foutais encore au lit à cette heure ?)

Numéro 1 : demain faut retourner au boulot
Le pire truc avec le dimanche, c’est que c’est la porte ouverte au lundi et a son florilège de tension, de stress et d’empoignades viriles (que viril puisse s’accorder au féminin me fera toujours rire) à la machine à café. Si on reprenait le boulot le mardi, le stress du dimanche serait évité ! LA sa serait du progrès social.

Share Button

Le Top Five des stars défuntes l’été 2009

Depuis le début de l’été, c’est le grand n’importe quoi coté mort de vedette : a croire que c’est un complot mondial pour faire oublier la crise.

Evidement, ce que vous allez lire est d’un fort mauvais goût, mais il s’agit d’un mauvais goût assumé. Evitez donc de vous fatiguez (et moi aussi au passage) en me disant que c’est mal de ce moquer des morts : je vous répondrais cette immortel citation de Pierre Desproges

“On peut rire de tout, on DOIT rire de tout. De la guerre, de la misère et de la mort. Au reste, est ce qu’elle se gêne, elle, la mort, pour se rire de nous ? est ce qu’elle ne pratique pas l’humour noir, elle, la mort ?”

Y’a donc pas de raison de se priver d’un top Five boudi !

Numéro 5 : Filip Nikolic (1974 – 2009)

Ex-statut : Fantasme pour adolescente
Cause de la mort : crise cardiaque probablement due à une absorption accidentelle de médicament.

Niveau de tristesse : “mourir si jeune, c’est moche…

On peut difficilement rester indifférent a la mort d’une personne si jeune. Evidement, ça va légèrement jazzé sur le net vu qu’on étaient tous une bande de jaloux à l’époque ou le bellâtre faisait des triples salto avec ses abdos seyants. Donc dommage, mais la vie continue.

Continuer la lecture de Le Top Five des stars défuntes l’été 2009

Share Button

Pourquoi faudrait il bruler la saint Valentin ?

Marronnier classique de la saison, la saint Valentin ressort typiquement les mêmes rengaines. Il n’y avait pas de raison que top five ne s’y colle pas aussi !

Déjà de prime abord, je ne suis pas DU TOUT contre cette célébration. J’ai eut à de nombreuses reprise l’occasion d’exprimer mes sentiments à une demoiselles durant ce jour, et c’est très agréable de jouer le jeu. Vous pouvez prendre la panoplie classique (costard, resto chic et cadeau dans une boite rose) ou bien faire votre original : ce ne sont pas les possibilités qui manquent.

Certains dirons que cette fête est mercantille, et bien oui c’est sûr, mais je ne vois pas en quoi c’est mal de participer a un phénoméne marketing quand il est bien foutu ? Donc à tous les relayeurs de buzz aux esprits soit disant indépendant qui crachent sur noel (mais qui acceptent volontier les cadeaux), la fête des mères (mais qui n’oublient jamais d’appeler leur mamounette) et le 14 juillet (mais qui n’iraient jamais bosser ce jour là) je vous demande d’être un peu moins radicaux dans vos brulôt a l’encontre de la fête des petits anges potelés.

Célibataire depuis un p’tit moment (et pas forcement par choix), j’ai toute les raisons d’être aigri devant les vagues de guimauve et de petits coeurs roses qui se dressent sur les vitrines de tous les magasins. J’ai souvent le « pffff » raleur devant les offres spéciales « couple » mais je ne peut m’empecher de repenser aux bons moments que j’ai vécu à l’époque ou j’étais concerné.

Parce que finalement, n’est ce pas jouer le jeu du marketing que d’être aigri pour une fête qui n’aurait pas lieu d’être ? bref les gars, si vous voulez être des vrais rebelzzz foutez vous de la Saint Valentin si vous n’appréciez pas (ce que vous avez tout à fait le droit) et laisser les gogos se faire plumer : au moins ça les rends heureux, et finalement, c’est pas ça l’essentiel ?

Share Button

Top Five des persos de SoulCalibur 4

soulcalibur

Bon déjà pour ceux qui ne me connaissent pas, disons que j’ai une petite tendance à ne pas être très console de jeux et pourtant je me suis affublé d’une PS2 pour SC3 et d’une Xbox pour SC4 (enfin là j’ai plus espoir d’en faire autre chose que simple lecteur dvd alternatif, vu que je peux en profiter avec ma super TV full HD tout ça)…

Bref, je m’éloigne du sujet (mais bon comme c’est mon premier article, je tenais à expliquer pourquoi celui là^^). Donc oui le jeu de console que je préfère actuellement c’est Soul-Calibur 4 (notamment beaucoup d’heures passée à faire des persos tout ça). Donc voici mon p’tit top five du moment, sur un coup de tète, des persos que j’aime bien joué (même si je ne suis pas efficace avec, hein… pour gagner vous prenez un bon Siegfried et hop il est abusé).

Numéro 5 : Bon quand même j’hésite entre Siegfried et Nightmare… Alors je choisi Ivy car sa Valentine elle claque bien…

Numéro 4 : ca devient dur de choisir. J’ai dis que je me foutais de savoir les magner ou non et de leur niveau de poutrage qui triche ? Bon alors Mitsurugi ou Shura ? Disons Shura pour les 2 sabres qui ont la classe. Avec le style du perso je gagne une place pour Cervantes qui poutre bien mais est moche à mourir… Sinon je joue pas mal avec un Cervantes refait à ma façon donc panzer-kawaï.

Numéro 3 : dans les petits nouveaux, j’aime bien l’apprenti, même si je ne m’en sers pas encore sur tout son potentiel. A croire que Yoda (quel chieur) et Dark Vador (décevant un peu quand même, malgré son coté brutasse) peuvent aller se rhabiller (enfin pour Yoda j’dit pas mais bon lui au moins est assez charisme). Note au passage : mort au traducteur Français ! Starkiller ca claque mieux quand même… Et si c’est l’apprenti de Dark Vador pourquoi c’est pas un Dar machin, hein, Georges !)

Numéro 2 : Seong Mina, mais bon ca ressemble pas mal à Kilik, non ? hemm. Qui a dit en petite culotte ? Bah wé suis un mec et j’assume. Non j’aime ce perso car c’est avec celui là que j’ai pu, le temps d’une soirée, tenir la pige à ces salopes de Taki et Ivy (je ne vise personne… enfin…)

Numéro 1 : Kilik, joué en tant que tel ou perso féminin. Y a pas à chier son style claque sans faire dans le Greuh qui tache. En plus il fait parti des « efficaces ». Et ca ne vient pas d’un délire sur le fait de mettre mon manche dans la gueule, hein…

Voilou, la prochaine fois j’essaye de préparer un truc plus abouti… ou pas ^^

Share Button

Pourquoi le sport c’est formidable ?

Les beaux sportifs qui déambulent sur nos stades, Dieux de vertus, Parangon de l’idéal que décrivait si bien Pierre de Coubertin (qui en était pas la moitié d’un) sont des modèles pour la jeunesse de notre pays. Ils ne sombrent pas, eux, dans les travers du dopage, de la triche ou du business facile. Non : pas ces hommes là !

Mais peut ont encore parlé d’hommes ? Là ou les autres (les américains : encore eux !) doivent prendre plus de médicaments qu’un cancéreux pentecôtiste en attente de prostate, eux se contente de faire travailler leur muscles sain de sportif épris de la beauté du geste et de la culture de l’effort, les yeux tout plein de larmes, leur petit cœur tout chambouler quand retentira bien haut une Marseille marquant leur victoire.

Ces hommes d’exceptions ne courent pas après l’argent, car ils ont bien compris que dans la vie c’est de gagner la Ligua, le Tour de France ou el Giro qui compte. Je précise pour les incultes et les femmes (les deux s’apparentent certes facilement, mais il y’a aussi des femmes incultes, la précision doit donc se faire) que la Liga est le championnat de foot espagnol, et que el Giro n’est pas un chanteur d’opéra, mais la version italienne de notre tour de France, c’est-à-dire qui part de l’autre coté des alpes.

Un vrai sportif est un sportif qui se surpasse dans l’effort, c’est-à-dire qu’il va au-delà de là ou il serait allé s’il avait été juste feignant comme vous. Défiant les lois de la logique (et parfois même de la thermodynamique) le sportif est capable de se donner à 200%.

Certains, des jaloux pantouflards flasques et bedonnant, les accusent d’être des gens futiles qui ramassent des fortunes simplement pour transpirer pendant 2h. Boursoufflé de haine face à ces Apollon, ils accusent Mère Nature d’avoir doté des êtres sans qualité morale de tant de talent. Mais en réalité ils sont ENVIEUX ! Car le sportif renvoi le grassouillet devant son propre échec lors des cours de sports ou il se faisait dispenser pour des problèmes d’asthme. Ce n’est donc que justice qu’au final, la vie récompense celui qui a investit dans ses biceps et sa détermination. Les remontrances des faibles sont une insultes a Darwin qui comme chacun le sait était un superbe coureur de fond.

A ce point du récit je vous sens sceptique quant à ma démonstration. Ne le cachez pas, je lis en vous comme dans un livre ouvert sur lequel serait pointé une lampe a économie d’énergie permettant de déchiffrer juste comme il faut tout en préservant les ours polaires.

Pourtant, dans un monde ou la plupart des jeunes sont des crétins, quoi de mieux comme message que de leur dire qu’en se faisant engager dans un grand club ils pourront mener la grande vie ? Qu’ils arrêtent de polluer les bancs de nos écoles, et qu’ils aillent à Clairefontaine ! Je précise à nouveau pour les incultes, les femmes et les Seine-et-Marnais, que Clairefontaine n’est pas dans ce prédicat une marque de fournitures scolaire, mais un centre d’entrainement pour sportifs de haut niveau.

Notre gouvernement et son charismatique leader (autre sportif émérite) devraient comprendre que c’est par le sport que nous sortirons de la crise. Il n’y à pas meilleurs catalyseur pour la consommation qu’un bon événement sportif. Vous savez combien la coupe du monde de 1998 a rapporté à la France ? Et en plus on à gagner ce coup là ! 100% bénef comme opération !

Et puis le sport c’est le bien être : on s’habitude à bouffer uniquement des sucres lents et des protéines, on s’oxygène en faisant des footings sur les abords du périphérique, on soigne sa prostate en se triturant la buche entre coéquipiers sous les douches, on voit du pays pour pas cher et on peut rencontrer des officiels si on est bon. Quel honneur d’afficher une belle légion d’honneur a sa veste lorsque l’on va voir son banquier.

Alors toi peuple gras de France, honore tes Dieux comme il se doit, paye ton abonnement au Parc et chante de ta petite voix de mollasson incapable d’aller jusqu’à la boite aux lettres sans avoir un point de coté, chante la gloire de ton équipe, chie sur l’adversaire car il est différent de toi (enfin pas tant que ça, vous êtes des grosses larves tout les deux) et surtout SURTOUT : fait comme moi, prêche la sportivité, l’esprit d’équipe et l’amour de l’effort alors que tu n’as pas déplacé ton corps à plus de 5km/h depuis ce jour ou tu as faillit manquer ton bus.

Share Button

Ca doit pas être facile d'être une fille à Hollywood…

Cinéphile de longue date, votre serviteur est un homme pour qui la précision n’est pas un vain mot : lors d’une conversation avec un ami, il me jurai ses grands dieux (cet imbécile devrait pourtant savoir qu’il n’y en a qu’un et que ça fait un bail qu’il est mort…) que c’était Roselyn Sanchez qui jouait le rôle de la fiancé de la momie dans le film du même nom, alors que bien entendu tout le monde sait que c’est Patricia Velazquez (l’origine de la conversation était « Rachel Weiss était trop choupi dans Le Maitre du jeu… » je vous laisse seul juge). Bref, la conversation trainait en longueur, et nous décidames comme des gens moderne et civilisé d’en recourir à Internet et a l’omniscient Google pour connaitre la réponse.

Notre requette était simple : roselyn sanchez movie (oui car en plus nous aimons prendre nos informations à la source sur les sites américain). Nous trouvons donc dans la liste l’increvable Internet Movie Database, mais surtout sur une quantité astronomique de site nous proposant de voir la donzelle sous toutes les coutures, certains même se vantant de pouvoir pour 4,99 $ d’acceder à des vidéos de nombreuses stars en pleine copulation (chacune de son coté je suppose).
Continuer la lecture de Ca doit pas être facile d'être une fille à Hollywood…

Share Button