Archives de catégorie : Humeur

Le terroriste peut il être blanc ? (#PayeTaPolemique)

Une fois encore une fusillade mortelle à eut lieu au état unis, et une fois encore on nous parle d’un « loup solitaire » d’un « fou » ou d’un « déséquilibré ».

Parce que le principal suspect est blanc il ne peut pas rentrer dans le schéma du terroriste musulman dont depuis presque 15 ans les informations nous abreuvent.

Non, lorsqu’on est blanc, on ne fait pas de terrorisme : on est juste une erreur, un mec taré, et on a sans doute été victime nous même d’un traumatisme expliquant le pourquoi du comment.

Et si jamais il advenait qu’un terroristes déclaré soit blanc, alors c’est qu’ en fait il ne l’était pas tant que ça.

J’ai lu sur Twitter une journaliste américaine de tendance conservatrice (ce qu’elle affirme dans son profil,  c’est pas moi qui interprète) mettre en doute le fait que le suspect soit blanc, parce que sur les photos il a l’air « un peu bronzé quand même ».

Pourquoi ne pouvons nous pas accepter qu’il existe des terroristes blancs tout aussi meurtrier que les autres ? Il est clair qu’il s’agit ici d’un crime raciste et il doit être juger avec le même point de vue que l’affaire de cet homme en France  qui projetait de tuer des gens à la sortie d’une église.

Ce dernier a été traité immédiatement de terroriste,  pourquoi est il différent de son « homologue » américain ?

Oh bah oui : il n’était pas blanc.

Je me pose une autre question : si cet individu à agit au nom de la foi chrétienne, les chrétiens seront ils Invité à manifester contre ce crime ? Devront ils demander aux autres communauté de croire que « nous ne sommes pas tous comme ça »?

A l’évidence, nous voyons des crimes identiques sous un prisme différent parce que dans les deux cas la vérité serait bien délicate puisqu’elle nous renverrai à nos propres erreur (je parle en tant que Société : venez pas m’emmerde à me raconter combien vous êtes cool parce que vous participez à des associations d’aide aux petits chats). C’est aussi ce genre de différenciation qui créent le malaise en divisant la population en disant qui sont les gentils et qui sont les méchants.

Share Button

faut il hair Hatred ?

Vous avez sans doute entendu parler de la sortie prochaine du jeu vidéo Hatred. Grosso modo pour ceux qui ne situent pas, il s’agit d’un jeu d’action ou on incarne ni plus ni moins qu’un tueur de masse. Si si vous savez, le genre de taré qui rentre dans une école avec un flingue et qui tire sur tout ce qui bouge.

Bref le jeu va sortir et avec lui les polémiques qui vont autour de sa thématique crasseuse. Disons le tout de go, je ne suis clairement pas fan de ce que j’ai vu. Et quand je dis ça, je ne parle pas de l’aspect vidéo-ludique (qui semble classique) mais du background du jeu. Donc merci de m’éviter les remarques du genre « combien de temps de passer sur le jeu pour te permettre de critiquer ! » car je vous répondrai aussi sec que je n’ai pas besoin de fixer du caca pendant 5h pour savoir que ça en est !

Hatred c’est l’apologie du mec blanc cis qui trouve le monde pourri et qui va le faire cramer en « punition ». Oui parce que c’est bien connu quand les choses vont mal c’est la faute des autres. Ca me rappel ce type qui a assassiné des jeunes femmes sur son campus parce qu’il était rejeté par elle alors qu’il s’estimait super cool. Bah oui parce que quand ton premier réflexe après un râteau c’est de sortir le M16, c’est que t’es un super mec hein ?

Continuer la lecture de faut il hair Hatred ?

Share Button

« chers agents des renseignements… »

… Je vous remercie de tout coeur de votre présence ici. Comme vous le constaterez rapidement, Top Five n’est pas un blog trendy mainstream foisonnant de débat masquant de sombres intrigues. Continuer la lecture de « chers agents des renseignements… »

Share Button

A toi qui n’entrave rien à la liberté d’expression…

Oui c’est à toi que je parles, toi qui depuis les attentats de Paris estime que tu peux (voir même que tu dois) dire tout haut ce que tu penses tout bas. Toi qui te sens l’héritier de Voltaire, Beaumarchais, et même Desproges que tu cites jusqu’à plus soif. Je te parles à toi parce que tu es UN PEU a coté de la plaque et que tu commences à bien me saouler, à mélanger tout, et son contraire sous fond de peur de l’autre et de préjugé décomplexé.

Je parles de toi, homme de radio, femme de presse, toi le visage au dessus du pupitre du journal télévisé, qui t’indignes du manque de tolérance de certain, tout en insistant pour que la justice soit sans appel contre ceux qui ont refusé de faire une minute de silence à laquelle ils ne croyaient pas.

Continuer la lecture de A toi qui n’entrave rien à la liberté d’expression…

Share Button

Vote obligatoire (ou petit essai sur la démocratie forcée)

Doit on instaurer une obligation à voter ? ou plutôt (si on veut être précis) doit on instaurer une obligation de participer aux scrutins de la république (étant donnée que le vote blanc permet – en théorie – de s’abstenir de voter).

La question semble folle pour beaucoup, mais pourtant elle est bien en train de se poser tant le désamours des Francais pour l’acte de vote est de plus en plus fort. D’un coté le vote est désavoué car il se ramène à une classe politique conspuée de toute part sur l’air du » tous pourri » et de l’autre il montre clairement que la politique politicienne est devenue un tel jeu des trônes que plus personne n’y comprend rien.

Nos dirigeant n’arrangent pas les choses, magouillant comme c’est pas permis pour maintenir leur pouvoir qui leur sert… a maintenir leur pouvoir ! Continuer la lecture de Vote obligatoire (ou petit essai sur la démocratie forcée)

Share Button

L’instinct de mort (ou la justice populaire de Monsieur tout le monde)

On parle beaucoup de cette terrible histoire d’une gamine de 9 ans assassinée. On ne lésine pas sur les adjectifs pour décrire « le fou » « le monstre » « la bête ». Sur l’autel de l’émotion facile se dessinent des messages pour « le petit ange » victime de cette horreur. Je suis salaud en disant ça, mais je trouve indécent se déluge de bon sentiment pour des drames qui sont si loin de nous alors qu’on délaisse facilement les gens qui sont sous nos yeux.

Mais passons…

Déjà les tribunaux populaires aiguisent leurs couteaux. On s’en prend à Badinter, car finalement c’est un peu sa faute pas vrai ? On regrette cette justice trop molle qui sert les criminels plutôt que les victimes. Fut un temps on avait pas ses problèmes car on traitait durement les salauds. Continuer la lecture de L’instinct de mort (ou la justice populaire de Monsieur tout le monde)

Share Button

Demain y’aura de l’avenir #CharlieHebdo

Je voulais parler de l’attentat contre Charlie Hebdo et rendre hommage a ceux qui sont tombés. J’ai donc écrit un petit texte, sorte de chanson brouillonne, car même si j’étais loin de leurs idées (et que j’aurais bien des grief à leur encontre) ce qui s’est passé concerne une liberté de parole qu’ils ont toujours défendu.

Elle vous semblera peut être un peu bidon, mais pour moi l’important c’était au moins de marquer le coup, et de m’exprimer parce que j’en ai la liberté.

Continuer la lecture de Demain y’aura de l’avenir #CharlieHebdo

Share Button

GamerGate : non vous ne défendez pas l’éthique

Parler du GamerGate est un challenge en soi tant tout à été dit sur le sujet. De toute évidence, je n’ai pas grand chose de mieux à dire que ce que des gens bien plus calé que moi sur le sujet ait put déjà rédiger et avec une audience bien plus grande que celle très modeste de Top Five.

Pour autant, je ne vais pas me priver d’y aller de mes « two cents »…

Petit rappel express pour ceux du fond qui n’ont pas eut de contact avec l’univers depuis quelques mois, le GamerGate est un « mouvement » très virulent qui s’est formé après que la développeuse de jeu vidéo indépendant Zoé Quinn ait été harcelé suite aux déclarations d’un ex disant qu’elle avait couchée avec un journaliste pour avoir un bon papier sur un de ses jeux. L’affaire à rapidement dérivé et le débat est devenu un véritable champ de bataille entre ceux qui considèrent que cette affaire est avant tout un problème concernant l’éthique des journalistes, notamment dans le monde des jeux vidéos (les autoproclamé « GamerGater ») et ceux qui considèrent que c’est un problème révélateur de la misogynie qui règne dans le monde des médias… et notamment des jeux vidéos (ceux surnommé par leurs opposant les SJW : social justice warriors).

Continuer la lecture de GamerGate : non vous ne défendez pas l’éthique

Share Button

JVC Vs les femmes (vaste sujet)

Il y’a quelques semaines, j’ai suivi avec grand intérêt le débat proposé par gaminglive sur les femmes dans le jeu vidéo. Même si je suis habitué à la question car plutôt bien sensibilisé au sujet, c’était intéressant de le voir sous la forme d’un débat live, débat plutôt bienveillant et décontracté.

En parallèle, j’ai suivi le hastag qui servait de fil rouge à l’émission, et j’ai de ci de là rebondit sur les remarques les plus virulentes ou tout du moins sur celle ou je pensais pouvoir apporter du grain à moudre (sans tomber dans le bashing gratuit, ça serait contre productif).

De fil en aiguille j’ai creusé l’échange avec une personne virulente a l’encontre des féministes qui se plaignait du machisme, et j’ai tenter d’aller voir de son coté le pourquoi du comment.

Je précise d’avant tout que le participant de cet échange à bien voulu jouer le jeu et accepter que je retranscrive ses propos. J’estime donc que même si je ne suis pas ok avec lui et que j’ai des contres exemple a foison, l’idée est ici de voir ce qui structure la pensée de « l’autre » pour en décortiquer les tenants et les aboutissants, et pas de basher un individu qui n’est finalement qu’un écho de tout un discours. Soyez vindicatif avec les idées, mais pas avec l’individu svp.

Pour simplifier la lecture, les propos en gras seront ceux de mon interlocuteur, et ceux en texte normale seront les miens. Etant donnée que sur twitter les discutions ont parfois tendance à ce chevaucher (genre je te répond 3 twitt pour une même réponse) j’ai synthétiser les propos pour en faciliter la lecture en essayant de trahir le moins possible leurs sens. J’ai prit beaucoup de précaution pour garder au maximum l’état d’esprit de la conversation.

tout démarre avec :

Allez ça y est le fameux « internet est un problème », après le couplet sur l’éducation, mais bossez-y dans l’éducation sérieux

Mais Internet EST un problème… et aussi une solution.

Le problème n’est pas un problème en soi, c’est son utilisation

l’outil a par défaut de gros soucis pour l’expression d’idée car il supprime la communication non verbale.

Oui j’avoue, c’est d’ailleurs ce qui cause de gros soucis d’incompréhension entre les gens.

Donc y’a bien un prbl… mais ça ne veut pas dire pour autant que les gens sont des connards. C’est plus compliqué, faut juste admettre ce qui déconne et chercher des solutions. Tu l’as dit : il faut une certaine éducation (et une prise de conscience)

Continuer la lecture de JVC Vs les femmes (vaste sujet)

Share Button

Mes propos pas jojo (article introspectif)

Si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir que j’aime les bons mots. Mieux que ça, je les adore, et j’ai la fâcheuse tendance à les chercher en toute circonstance. Cependant, une petite mésaventure qui m’est arrivé ce matin m’a amener à réfléchir la dessus…

De bon matin, je tentais mollement de passer le temps dans les transports en lisant les news sur mon mobile, et c’est ainsi que j’entendis parler de l’accident survenu à l’Apollo Theater (le toit c’est écroulé – à l’heure ou j’écris ces lignes il y’a peu de précision – et à fait plusieurs blessés). Ni une ni deux, cette nouvelle m’inspire et je tweet donc « La dernière représentation à l’Apollo Theater à cassé la baraque ».

Quelques minutes plus tard, je suis interpellé par une tweeteuse (ça se dit ?) qui était sur les lieux de l’accident et qui me fait comprendre que mon message n’a rien de drôle.

Continuer la lecture de Mes propos pas jojo (article introspectif)

Share Button