Archives de catégorie : Non classé

Vous n'êtes pas prêt pour ce genre de trucs (mais vos gosses vont adorer ça !)

En ce moment se joue l’ultime phase du projet de loi pour le mariage homosexuel, et encore nombreux sont ceux qui s’opposent, qui doutent, ou qui s’interrogent. Pourtant loin de moi l’idée de descendre en flamme qui que ce soit, car il est clair que ces réactions même si elles peuvent offenser les pro mariage, elles ne sont rien face au rouleau compresseur de l’évolution de la société.

Il me semble donc plus pertinent de réfléchir au désarroi de cette France qui voit ses valeurs patriarcale et chrétienne se faire la malle au profit de ces tarlouzes bobo hipster qui font rien qu’à pervertir les jeunes. Ah mais si ma bonne dame : la télé réalité donne de mauvais exemples aux jeunes qui du coup ils font rien qu’à vouloir être gay pour faire comme les autres ! Pire que la cigarette !

Ces dinosaures sont dans un monde à l’agonie et ils le savent ; ils luttent face à l’implacable passage du temps qui finira par dévorer avec avidité leurs belles valeurs et leurs nobles idéaux. Faut il en vouloir à un homme qui se noie de vouloir s’accrocher ?

Les espèces déclinantes ont le droit à leur baroud d’honneur, ultime manifestation avant extinction. Elles le savent car Marty leur à dit : « vous n’êtes pas encore prêt pour ce genre de trucs, mais vos gosses vont adorer ça ! »

Share Button

Un essai avec Listly

[listly id= »1uz » theme= »light » layout= »full » numbered= »yes » image= »yes » items= »all »]

Share Button

Les accents sont de retour !

Bien entendu je ne parle pas des accents régionaux qui fleurent bon nos belle campagne, mais des accents sur les lettres lorsque je tape mes articles depuis ma tablette !

Tout ce bonheur est du au passage du site a la derniere version de wordpress.

Comment ça vous vous en tapez ? Philistains va !

Share Button

Encore un nouveau thème

Chez Top Five on adore le changement (et ce sans que ça ait de rapport avec le slogan de notre nouveau président). C’est la raison pour laquelle nous avons encore changer de thème. Ca et aussi le fait que j’ai passé l’après midi à remettre à jour WordPress dans sa dernière version en essayant que TOUT ne me saute pas à la figure. C’était pas simple, et l’ancien thème avait tendance a faire bugger des trucs. En plus pour tout vous dire, l’ancien thème c’était un truc choisi « a défaut de mieux », qui avait plein de défaut de mise en page (notamment un alignement dégueulasse des titres de plus d’une ligne) donc c’est sans regret que je passe sur ce nouveau thème… en attendant la prochaine fois !

Bon sinon il faut que je découvre un peu les nouvelles fonctionnalités de WordPress. Pour l’instant a part des améliorations graphiques j’ai pas vu des masses de changement… j’espère qu’ils ont pensé à faire ce qu’il faut pour que je puisse rédiger des articles via android sans devoir faire l’impasse sur les accents. Je vous en dirait plus dans un autre article. D’ici là euh bah bon week end ? (nan mais vous avez vraiment rien à faire pour lire ce genre d’article ? apparemment autant que moi à l’écrire ^^)

Share Button

Y se passe des trucs bizarre à Lyon…

Je ne quitte que très rarement Paris. Mon ancienne vie d’aventurier m’ayant trop longtemps privé du bonheur d’être casanier, j’exècre dorénavant à laisser ma ville chérie trop loin de moi. Il faut dire que je l’aime ma ville, avec ses quartiers si plein d’histoire, ses recoins secrets pour le néophyte et ses bonnes adresses.

Contraint par la force des choses à me rendre à Lyon, j’eut cependant le plaisir d’y faire une ballade pas ordinaire…

Déjà il faut le savoir : il y’a “deux” Lyon. Le premier est celui que vous découvrez en sortant de la gare de la Part Dieu : urbain et moderne, ce Lyon là est jeune, “fougueux” oserais je dire (et j’ose parce que je suis un ouf malade).

Et puis il y’a le vieux Lyon, du coté de la gare Saint Paul (on notera qu’en parfait touriste je m’oriente comme je peux). Là c’est carrément différents : les petites rues remplie de commerce aux enseignes a l’ancienne, les pavés, les traboules (kézako ? je vous explique tout à l’heure promis)… là c’est pratiquement un coté médiéval qui ressort.

Visiter un tel endroit ne semble pas spécialement trépidant : pas vraiment de monument en vue, un enchevêtrement chaotique de rue et une pente à 12% qui ne vous incite pas vraiment a tenter le coup… et pourtant, la visite du vieux Lyon est un vrai délice pour peu que vous ayez un guide ad hoc.

Plutôt qu’un guide classique qui déclame son texte d’une voix sans âme en attendant le prochain arrêt shopping du groupe pour aller au bistro, j’ai eut le privilège d’être accompagné par… une sorcière ! Ouais carrément : une vraie hein ! avec bâton magique et tout le tremblement !

Continuer la lecture de Y se passe des trucs bizarre à Lyon…

Share Button

Seven

Valérie de crêpe Georgette me met au pied du mur, flingue sur la tempe et couteau sous la gorge, et me tague pour que je dévoile 7 secrets. Mon souci n’est pas tant que je ne souhaite pas participer a cette chaine… mais merde ! on est sur Top Five ici ! notre chiffre c’est le 5 pas le 7 !

… mais bon que voulez vous, je ne sais rien refuser alors exceptionnellement aujourd’hui je vous offre un top 7 de mes secrets les plus avouables.

Numéro 7 : Je suis secrètement un grand fan de la princesse Raiponce

Ce film a été pour moi un traumatisme profond et en même temps une source de joie enfantine comme je n’en avais pas eut depuis longtemps. Et puis sans déconner, cette héroïne est tout simplement formidable ! elle est rigolote, mimi tout plein, attendrissante… et puis la chanson du générique : ça aussi c’est formidable !

Bref j’adore Raiponce…

Numéro 6 : Je suis secrètement un écrivain célèbre

Bon en fait non, je n’ai pas acquis la célébrité, mais j’ai a mon actif (et dans mon disque dur) plusieurs ouvrage, scénario de film, et autre travaux d’écriture (pour les 3/4 jamais finis) qui n’attendent que de voir le jour

Continuer la lecture de Seven

Share Button

Do android dream about smartphone?

Je viens de passer sous Android. Oui j avoue avant j avais un Smartphone tout sec sous Windows mobile mais la c est fini, j ai un joli Motorola Flipout et c est du bonheur

Par rapport à un Iphone, il n’y a pas vraiment de différence fondamentale de fonctionnement : un écran configurable avec des applications, une interface principalement tactile… mais dans ce cas qu’est ce que l’Android a de plus ?

Evidement je ne prétend pas faire là un article qui vous expliquera ce que vous avez déjà lu 50 fois ailleurs : ça fait un moment que Android est sur le marché, je vous propose donc une témoignage de mon “expérience utilisateur”.

Continuer la lecture de Do android dream about smartphone?

Share Button

La Bande pas dessinée

Dans le genre concept de blog, il y’avait le blog B.D, ou de formidables artistes dignes héritiers du comic strip dissertent  sur la vie l’univers et le reste avec souvent des trésors d’humour et d’imagination.

La Bande pas dessinée pousse le bouchon de l’expression graphique un peu plus loin en proposant un blog BD constitué uniquement… de bulles ! Et oui ce bon vieux phylactères est à l’honneur avec un véritable exercice de style que l’auteur tourne en autodérision de façon jubilatoire. Avec un esprit qui me rappel le génialissime ouvrage de Scott McCloud “L’art Invisible”, la contrainte devient un outil ludique qui procure une toute nouvelle palette d’expression à l’auteur, prouvant que la BD n’est pas seulement l’art de faire un beau dessin gavé de détail, mais que c’est avant tout un art CRE-A-TIF !

Et en plus c’est très drôle…

La Bande pas dessinée : http://www.labandepasdessinee.com

 

Share Button

Manuel de survie en GN

Vous vous demandez sans doute ce que ce titre ambiguë peut bien cacher? Qu’est-ce que c’est que le GN?

Le GN est l’acronyme consacré pour les mots Grandeur Nature. Vous voila donc bien avancé… Mais qu’est-ce que c’est qu’un grandeur nature questionnerez vous, de plus en plus avide de connaissance et pressé de découvrir la suite. Il s’agit donc de jeux de rôles grandeur nature, une étrange pièce de théâtre improvisée ou les joueurs endossent un rôle défini à l’avance et adaptent leur réactions aux besoins de la trame scénaristique qui se construit autour d’eux et à travers leurs actions. L’objectif de ce genre d’activité n’étant pas de « gagner » mais de se faire plaisir a interpréter un personnage issu de notre imagination.

Les GN’s se déroulent généralement sur quelque jours parfois juste une journée, parfois une semaine entière, et réunit entre quelque dizaine et quelque centaines de participants, de préférence dans un endroit insolite et un peu reculé, histoire d’être tranquille et de n’ennuyer personne. Le Gn se pratique en général costumé selon le thème choisi par les organisateurs, les plus courant restant les univers d’heroic fantasy, mais il n’y a pas de limite à la créativité et à l’imagination. Toute ces conditions réunies permettent au joueur de s’immerger pleinement dans le monde qui s’offre à lui le temps de quelques heures.

La plupart des GN ont lieu dans des endroits un peu sauvage, il est donc conseillé de bien s’équiper pour ne pas crever de froids le soir venu, ne pas mourrir de soif parce qu’il fait trop chaud, ne pas finir brûlé vif par le soleil de plomb ou encore attraper une pneumonie parce que vous venez de passer 5 jours sous la pluie.

C’est bien beau tout ça, me direz vous, et ça à l’air fun, ajouterez vous avec un sens de l’a propos que beaucoup vous envie, mais comment c’est t-y qu’on joue? Là encore, rien de plus simple : la plupart des GN ne sont guidé que par quelque règles simple, et le système reste basé sur le fairplay des joueurs.

Je vois le principe, mais j’imagine qu’il y’a des conflits, comment les règles t’on? La encore, pas de panique, dans la panoplie du parfait GN-iste, il y’a des armes en mousse et latex, dont l’usage permet de simuler un combat en toute sécurité. Là encore il s’agit d’un combat « de théatre », pas question d’incruster sa massue dans la tête de ses petits camarades. La plupart des joueurs sont très conscient que la sécurité prime et qu’un bon combat de GN se doit d’être « joué » pour être visuellement agréable au témoins de la scène.

The pleasure is to play nous disait Lemmy de Motorhead, et il avait raison! Le plaisir réside avant tout dans l’interprétation d’un rôle et dans les interactions que l’on peut avoir avec ses petits copains costumés. Ainsi un paladin couvert de plaque mais aussi bon acteur que Francis Huster n’aura pas autant de succès qu’un marchand mal habillé qui joue bien son rôle.

Le Gn est une expérience de sortie contrôlée de la réalité, dépaysante et ludique qui laisse généralement de très bon souvenir. Le cadre naturel rends en général l’expédition plutot agréable quand on aime les arbres et les herbes hautes. Il faut quand même ne pas être trop proche de son petit confort, mais le jeu en vaut la chandelle quand l’immertion fonctionne et que le temps de quelques heures on devient Krom le barbare ou Elrik le magicien.

Avis aux amateurs donc…

Allez, je vous rajoute un petit lien utile : http://www.fedegn.org/

Share Button

The Holyland experience

C’est bien connu, aux états unis, on aime Jésus. On l’aime tellement qu’une bande de maboule a décidé d’en faire un parc d’attraction : the Hollyland experience (très marrant de voir des pro chrétien s’inspirer de Hendrix ^^) un véritable délire comme seul les Simpson (Dieu les bénissent) sont capable d’inventer.

Comme quoi la religion n’est pas forcement un truc chiant.

Au programme : la parade de Jésus (avec légionnaire romain et coup de fouet) le petit train de la bible, la visite en terre sainte…

Hollyland fait parti de ce courant de ferveur religieuse qui agite nos amis d’outre Atlantique depuis quelques temps. Je suis certains qu’à Hollyland, il y’a un musée du créationnisme ou on explique ENFIN que l’homme ne descend pas du singe, mais monte vers le Seigneur !

Share Button