Archives de catégorie : Top Five

Les Top 5 de tout et n’importe quoi

Top Five des écrivains anglophones qui me (nous) font rires

Etant donné que je me suis lancé dans la lecture de trucs sympas voir marrants pour casser la monotonie des transports et combler les pauses et attentes parfois ennuyeuses, je me suis souvent tellement bidonné le nez dans un bouquin que :
1/ je préfère souvent 45mn de transport à 30mn de voiture
2/ de nombreuses personnes m’ont souvent regarder d’un air amusé ou interrogatif quand j’étais plié en quatre au beau milieu d’une trame de RER…

Ca a commencé par la lecture de mails imprimés de conneries écrites entre potes (hummm MAX PUISSANT, Flash Steelers, Marcheur, JCMD, CT999, etc…) puis ca a glisser brusquement par le terrible et fatidique « De Bon Présage ». Le décor est planté, voici donc mon Top Five de ces auteurs Anglophones qui m’ont bien fait marrés…

Numéro 5 : hum. Bon. Celui là va être capilotracté comme on dit. Mais bon il en faut 5 hein ! Alors heuuuuuu. En fait si j’ai bien un cinquième élément… Ce n’est pas un auteur classé dans les comiques, je préfère vous prévenir… Mais il est britannique donc vala.

Il s’agit de Peter F. Hamilton. Il a fait entre autre le Cycle de l’univers de la Confédération (plus connu sous le nom de rupture dans le réel, etc…), le plus récent « La Saga du Commonwealth », plus connu en France sous le nom « Etoile de Pandore : blablabla » (y en a 4), et de mémoire la trilogie du vide (que je me réserve pour plus tard).

Il excelle à mon avis dans la description des défauts humains, tantôt bons, tantôt ignobles, souvent crues. Il peut aussi passer un chapitre à poser le décor ou un contexte qui servira 4 livres après. Et comme il traite de la nature humaine, il en devient croustillant, sans tomber dans l’écœurement. C’est caustique, c’est ironique, bref quand il part sur ça, c’est un humour pince sans rire assez british et que j’apprécie…
Continuer la lecture de Top Five des écrivains anglophones qui me (nous) font rires

Share Button

Top Five des persos de SoulCalibur 4

soulcalibur

Bon déjà pour ceux qui ne me connaissent pas, disons que j’ai une petite tendance à ne pas être très console de jeux et pourtant je me suis affublé d’une PS2 pour SC3 et d’une Xbox pour SC4 (enfin là j’ai plus espoir d’en faire autre chose que simple lecteur dvd alternatif, vu que je peux en profiter avec ma super TV full HD tout ça)…

Bref, je m’éloigne du sujet (mais bon comme c’est mon premier article, je tenais à expliquer pourquoi celui là^^). Donc oui le jeu de console que je préfère actuellement c’est Soul-Calibur 4 (notamment beaucoup d’heures passée à faire des persos tout ça). Donc voici mon p’tit top five du moment, sur un coup de tète, des persos que j’aime bien joué (même si je ne suis pas efficace avec, hein… pour gagner vous prenez un bon Siegfried et hop il est abusé).

Numéro 5 : Bon quand même j’hésite entre Siegfried et Nightmare… Alors je choisi Ivy car sa Valentine elle claque bien…

Numéro 4 : ca devient dur de choisir. J’ai dis que je me foutais de savoir les magner ou non et de leur niveau de poutrage qui triche ? Bon alors Mitsurugi ou Shura ? Disons Shura pour les 2 sabres qui ont la classe. Avec le style du perso je gagne une place pour Cervantes qui poutre bien mais est moche à mourir… Sinon je joue pas mal avec un Cervantes refait à ma façon donc panzer-kawaï.

Numéro 3 : dans les petits nouveaux, j’aime bien l’apprenti, même si je ne m’en sers pas encore sur tout son potentiel. A croire que Yoda (quel chieur) et Dark Vador (décevant un peu quand même, malgré son coté brutasse) peuvent aller se rhabiller (enfin pour Yoda j’dit pas mais bon lui au moins est assez charisme). Note au passage : mort au traducteur Français ! Starkiller ca claque mieux quand même… Et si c’est l’apprenti de Dark Vador pourquoi c’est pas un Dar machin, hein, Georges !)

Numéro 2 : Seong Mina, mais bon ca ressemble pas mal à Kilik, non ? hemm. Qui a dit en petite culotte ? Bah wé suis un mec et j’assume. Non j’aime ce perso car c’est avec celui là que j’ai pu, le temps d’une soirée, tenir la pige à ces salopes de Taki et Ivy (je ne vise personne… enfin…)

Numéro 1 : Kilik, joué en tant que tel ou perso féminin. Y a pas à chier son style claque sans faire dans le Greuh qui tache. En plus il fait parti des « efficaces ». Et ca ne vient pas d’un délire sur le fait de mettre mon manche dans la gueule, hein…

Voilou, la prochaine fois j’essaye de préparer un truc plus abouti… ou pas ^^

Share Button