Gisaku : un manga por favor

Si je vous dis film pour enfant, japon médiéval, samouraï, chasseur de démon, et que juste après je vous dis Madrid, vous risquez de dresser un sourcil incongru. C’est en tout cas ce que moi j’ai fait en découvrant l’existence de Gisaku, un film d’animation espagnole de très bonne facture.

Un jeune samouraï du japon médiéval, membre d’un clan chargé de protégé le monde des démons, doit empêcher l’avènement de ces derniers en retrouvant les fragments d’une amulette seule capable de fermer le portail dimensionnel qui leur permettrai de rejoindre notre monde.

L’histoire destine d’office l’histoire au moins de 13 ans, mais procurera de bon moment a tous. L’histoire diffuse plusieurs messages en filigrane, et notamment sur l’écologie (et qui présente l’Espagne comme un modèle du genre). Si on ressent une petite pointe de nationalisme, il ne faut pas y voir là un péché d’orgueil de nos cousins d’outre Pyrénées mais plutôt une façon de mettre en avant leur patrimoine vis à vis des japonais (le film a été crée dans le cadre de l’exposition universel d’Aichi en 2005). Cette touche ‘”d’exotisme” apporte un cachet sympathique à l’ambiance et sort notre vision de l’Espagne des sempiternels clichés de corrida et autre feria.

L’animation tire sur le style Don Bluth, quant au graphisme il faut aller chercher dans le style des productions de la société Marathon (qui produit des dessins animé pour la télé comme les 4 fantastiques, Totally Spies, Martin Mystère etc). Les musiques sont bonnes, et dynamisent le récit sans trop se faire entendre, quant au doublage français ils collent parfaitement aux personnages (je serai cependant curieux d’entendre la version espagnole connaissant le talent qu’ils ont pour cet exercice).

Ce film de Baltasar Pedrosa Clavero (celui la si il est pas espagnol il donne drôlement bien le change…) est disponible en DVD et sur de nombreuses plateforme de VOD (Orange 24/24 vidéo – Free home vidéo – j’en passe et des meilleurs)

Share Button

Une réflexion au sujet de « Gisaku : un manga por favor »

  1. C’est quand même un montage très européen, surtout pour les scènes d’action ou de combat.

    Prometteur, a voir par curiosité.

    Note hors sujet (mais vu que le post date d’une semaine je crois) : Afro Samourai résurection est plus coloré et fluide, toujours aussi déjenté et sanglant… Bonne trouvaille là aussi Mister Flashou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *