Le terroriste peut il être blanc ? (#PayeTaPolemique)

Une fois encore une fusillade mortelle à eut lieu au état unis, et une fois encore on nous parle d’un « loup solitaire » d’un « fou » ou d’un « déséquilibré ».

Parce que le principal suspect est blanc il ne peut pas rentrer dans le schéma du terroriste musulman dont depuis presque 15 ans les informations nous abreuvent.

Non, lorsqu’on est blanc, on ne fait pas de terrorisme : on est juste une erreur, un mec taré, et on a sans doute été victime nous même d’un traumatisme expliquant le pourquoi du comment.

Et si jamais il advenait qu’un terroristes déclaré soit blanc, alors c’est qu’ en fait il ne l’était pas tant que ça.

J’ai lu sur Twitter une journaliste américaine de tendance conservatrice (ce qu’elle affirme dans son profil,  c’est pas moi qui interprète) mettre en doute le fait que le suspect soit blanc, parce que sur les photos il a l’air « un peu bronzé quand même ».

Pourquoi ne pouvons nous pas accepter qu’il existe des terroristes blancs tout aussi meurtrier que les autres ? Il est clair qu’il s’agit ici d’un crime raciste et il doit être juger avec le même point de vue que l’affaire de cet homme en France  qui projetait de tuer des gens à la sortie d’une église.

Ce dernier a été traité immédiatement de terroriste,  pourquoi est il différent de son « homologue » américain ?

Oh bah oui : il n’était pas blanc.

Je me pose une autre question : si cet individu à agit au nom de la foi chrétienne, les chrétiens seront ils Invité à manifester contre ce crime ? Devront ils demander aux autres communauté de croire que « nous ne sommes pas tous comme ça »?

A l’évidence, nous voyons des crimes identiques sous un prisme différent parce que dans les deux cas la vérité serait bien délicate puisqu’elle nous renverrai à nos propres erreur (je parle en tant que Société : venez pas m’emmerde à me raconter combien vous êtes cool parce que vous participez à des associations d’aide aux petits chats). C’est aussi ce genre de différenciation qui créent le malaise en divisant la population en disant qui sont les gentils et qui sont les méchants.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *