Borat : drôle d’intox ou triste réalité ?

Alors que le concept ne me tentait absolument pas, j’ai du admettre une nouvelle fois que j’avais eut tord de bouder mon plaisir en refusant de voir au cinéma une pochade de Sacha Baron Cohen. Première fois que je m’étais fait avoir : lors de la sortie de film Ali G (celui là aussi méritera un coup rétro movie tiens) j’avais pris trop au sérieux le look gangsta bling bling je me la raconte du trublion britannique. Monumentale erreur ! le film était drôle, irrévérencieux et totalement décalé.

Pour Borat, c’était pareil : le coté concon lunatique du personnage m’avait refroidi, et pourtant…

Mais rappelons un peu les faits : en 2006 sort un film ovni présentant le reportage d’un journaliste kazakh (c’est à dire habitant le Kazakhstan) sur les USA dans le but de porter le American way of life dans son pays. Le fameux journaliste, Borat, est un véritable éléphant dans un magasin de porcelaine (et ce n’est pas qu’une métaphore…) car le choc culturel va être… intense ! Nice !

Continuer la lecture de Borat : drôle d’intox ou triste réalité ?

Share Button

Plane Dead : des zombies dans l’avion

Que vous dire si ce n’est que tout est dans le titre sinon que c’est sans doute l’un des films de zombies les plus hardcore et les plus fun que j’ai vu depuis des lustres.

Continuer la lecture de Plane Dead : des zombies dans l’avion

Share Button

Afro Samurai Resurrection

Et Vl’a t’y pas qu’on apprend la sortie d’un téléfilm tiré de la série Afro Samurai, produite par le célèbre Gonzo. Le doublage reprend la plupart des voix qui ont fait le succès de cette série, notamment celle de Samuel L Jackson.

La série à été diffusé fin Janvier sur Spike TV (oui je sais personne en France n’a cette chaine…) et devrait donc arrivé en DVD dans… euh… un jour quoi.

Share Button

Secret invasion : Captain Marvel

captainmarvel01cover

Les comics de chez Marvel on le vent en poupe depuis quelques années, et pas seulement grâce au formidable coup de boost qu’on suscité les multiples adaptations cinématographique de leurs plus fameuses licences.

Des sagas comme World War Hulk, House of M et tout récemment Civil War, ont apporter aux lecteurs des récits bien plus intéressant que les sempiternelles histoires de gentil contre les méchants. Suivant cette nouvelle veine, l’événement de l’année 2009 chez Marvel se nomme “Secret Invasion”

Continuer la lecture de Secret invasion : Captain Marvel

Share Button

Apocalyptica : Prologue (live)

Il y’a une dizaine d’années de ça, je tombais par le plus grand des hasard sur un album a la fois surprenant et terriblement audacieux : “Apocalyptica four celos plays Metallica” la rencontre totalement inimaginable entre la bande de Lars Ulrich et un quatuor de violoncelle. Véritable relecture du cultissime black album, cette interprétation classique revalorisait les qualités de composition du métal qui est trop souvent considéré comme un genre bourrin par le grand publique…

Il y’a quelques semaines, lors d’une soirée jeu de rôle chez un pote qui à le bon gout de passer de la musique de qualité pour l’ambiance, que j’entend une chanson qui sort du lot. Un son puissant, une rythmique typiquement métal, mais bercé d’accent classique… un regard sur la playlist et je constate a ma grande surprise que Apocalyptica à fait du chemin depuis 10 ans. La formation maintenant doté d’un batteur s’est lancé dans des compositions originales qui ne volent pas leur nom ! car si employé  sur des morceaux connu, le violoncelle offrait une relecture enrichissante, avec des morceaux originaux de qualités c’est carrément le genre métal qui s’ouvre à une nouvelle dimension.

Je vous laisse donc profiter de “Prologue” (premier titre de l’album “Reflection” qui est une petite tuerie) dans sa version live. Et pis même que comme je suis un mec cool je vous en rajouterai quelques uns après…

Continuer la lecture de Apocalyptica : Prologue (live)

Share Button

Session de lecture : Cycle Chuck Palahniuk (2)

Sorti en 96 et adapté au cinéma en 99 par David Fincher, Fight Club est le roman qui à fait connaitre Palahniuk au monde entier.

Critique virulente de la société, Fight Club (le film) n’a pas bien été accueillit a cause de son caractère sulfureux. l’Europe a été plus sensible au message lui offrant un accueil élogieux.

[podcast]http://www.topfive.fr/wp-content/uploads/pod/fight%20club.mp3[/podcast]

Share Button

Mirai Nikki : Futur or no futur ?

Voir l’avenir : un don qui dans la théorie est une bénédiction et qui vous assure des loto gagnant et des 20/20 aux examens. Mais voila, de la théorie a la pratique, tout ce complique, notamment si un dieu pervers (ou fou) décide de faire de ce pouvoir un jeu malsain où les participants risquent jusqu’a leur vie.

Le jeune Yukiteru est un asocial qui se complait dans sa situation. Déconnecté de sa propre existence qu’il vit en observateur, il à pour seul loisir de noter dans le journal de son téléphone portable les détail les plus insignifiant de sa triste existence. Il n’a pas de vrai ami, et préfère la compagnie d’un être imaginaire : Deus.

Mais Deus s’avère être tout ce qu’il y’a de plus réel, et offre a Yukiteru un don fabuleux : dorénavant, son journal s’écrira a l’avance, comme si lui même l’avait rédigé. C’est ainsi que le jeune garçon parvient a améliorer sans effort ses notes et éviter tout les soucis de la vie.

Continuer la lecture de Mirai Nikki : Futur or no futur ?

Share Button

Kestenpenses ?

Cette chère Valérie de Crêpe Georgette m’a gentiment enrôlé dans une chaîne a propos de l’actu. Here we go !

– La main de Thierry Henri et l’équipe de France ?
J’aime bien Henri : il à eut une réaction très honnête après cette histoire, il n’a pas essayer de dire que “oui mais bon, j’ai touché mais c’était le bout de la main…” il a assumer le geste mais surtout il a quand même rappeler ce que plein de gens ont oubliés : c’est l’arbitre qui laisse faire. Si il était aller le voir pour lui dire qu’il avait toucher la balle, on l’aurait traité de gros con. Donc non : Titi est loin d’être un gros con, c’est un type réaliste qui sait que l’univers du football pro n’est PAS juste.

Et puis la France c’est suffisamment fait baisé la gueule sur ce genre d’histoire non ?

Dernier point : personne n’a vu que c’était pas Henri mais Gallas qui l’a mit le but ?

 

– Jacques Chirac et la justice ?
Une affaire bien propice pour certains, mais finalement peu pertinente : dans ce genre de combine les ordres ne viennent pas d’un seul “malfaisant” mais d’un ensemble de gens afin de noyer les responsabilités. Personnellement j’ai toujours pensé que pour en arriver à ce niveau en politique, il FALLAIT avoir quelques cadavres dans le placard. C’est malheureux mais pour gérer les affaires du pays, il faut des gens capable de tout, parce que c’est malheureusement ce qu’ils doivent parfois faire. On a vu ce qu’un type lisse comme Jospin a donnée : il n’avait pas les crocs assez solides.

 

– Vaccin et grippe H1N1 ?
Sa va faire une semaine que je tousse comme un lépreux et que j’ai un peu de fièvre, c’est a dire exactement la même chose que tous les ans à la même époque. Au vu du peu de clarté quand à l’organisation de la campagne de prévention, je ne compte absolument pas me faire vacciner. Quand les pouvoirs publics seront décidé a savoir ce qu’ils veulent traiter (H1N1 ? grippe porcine ? Peste noire ?) je réfléchirai à la question.

Continuer la lecture de Kestenpenses ?

Share Button

Flander's Company : nous servons le mal, mais nous le servons bien !




Imaginez le drame : vous êtes un super héros, un dieu vivant bardé de super pouvoirs vachement classe comme pouvoir trancher un revolver avec votre esprit, ou bien jeter de l’écume brulante dans les yeux des gens, sauf que vous n’avez PAS de nemesis a votre hauteur. Votre avenir dans le buisness super héroique est directement compromis.

Heureusement pour vous, la Flander’s Company est là ! cette agence de recrutement mettra tout son savoir faire pour vous procurer LE méchant qu’il vous faut. Fourni toute option, avec des conditions imbattables, un méchant de chez Flander’s Company, c’est un méchant de qualité.
Continuer la lecture de Flander's Company : nous servons le mal, mais nous le servons bien !

Share Button

Top Five des écrivains anglophones qui me (nous) font rires

Etant donné que je me suis lancé dans la lecture de trucs sympas voir marrants pour casser la monotonie des transports et combler les pauses et attentes parfois ennuyeuses, je me suis souvent tellement bidonné le nez dans un bouquin que :
1/ je préfère souvent 45mn de transport à 30mn de voiture
2/ de nombreuses personnes m’ont souvent regarder d’un air amusé ou interrogatif quand j’étais plié en quatre au beau milieu d’une trame de RER…

Ca a commencé par la lecture de mails imprimés de conneries écrites entre potes (hummm MAX PUISSANT, Flash Steelers, Marcheur, JCMD, CT999, etc…) puis ca a glisser brusquement par le terrible et fatidique « De Bon Présage ». Le décor est planté, voici donc mon Top Five de ces auteurs Anglophones qui m’ont bien fait marrés…

Numéro 5 : hum. Bon. Celui là va être capilotracté comme on dit. Mais bon il en faut 5 hein ! Alors heuuuuuu. En fait si j’ai bien un cinquième élément… Ce n’est pas un auteur classé dans les comiques, je préfère vous prévenir… Mais il est britannique donc vala.

Il s’agit de Peter F. Hamilton. Il a fait entre autre le Cycle de l’univers de la Confédération (plus connu sous le nom de rupture dans le réel, etc…), le plus récent « La Saga du Commonwealth », plus connu en France sous le nom « Etoile de Pandore : blablabla » (y en a 4), et de mémoire la trilogie du vide (que je me réserve pour plus tard).

Il excelle à mon avis dans la description des défauts humains, tantôt bons, tantôt ignobles, souvent crues. Il peut aussi passer un chapitre à poser le décor ou un contexte qui servira 4 livres après. Et comme il traite de la nature humaine, il en devient croustillant, sans tomber dans l’écœurement. C’est caustique, c’est ironique, bref quand il part sur ça, c’est un humour pince sans rire assez british et que j’apprécie…
Continuer la lecture de Top Five des écrivains anglophones qui me (nous) font rires

Share Button

La vie est un classement