Journal de bord – Episode 14 : « Sang Bouillant ! » #DefiBradbury

Bonus ! le générique de « VAZYGRO ! »

Sang Bouillant !

Dans les épisodes précédents… de VAZYGRO !

Shogi affronte Black Gamon, le terrible serviteur de l’armée du ruban noir dans le tournoi Céleste de Vazygro ! Il est accompagné de Koma qui lui affronte Fukawarai dans un match sans merci ! Mais la partie bascule soudainement lorsque Fukawarai sort de son deck la carte « Dragon Strabisme aux yeux convergent » dont les incroyables pouvoirs semblent sans limite…

Générique :

« Go VA ! ZY ! GRO !
Go Va Zy Gro
Gro Gro
VA ZY GRO !
C’est le pouvoir des cartes sous blister !
Que t’achetes sur Internet !
C’est un jeu très très marrant !
Y à rien à comprendre dedans !

C’est le jeu de tout les enfants que sont pas foutu de comprendre les Grands!

VA ! ZY ! GROOOOOO !
met le paquet
ça sera traduit du japonais !
Un jeu comme ça : ça ne s’était jamais fait !

Go VA ! ZY ! GRO !
Go Va Zy Gro
Gro Gro
VA ZY GRO !
VAZYGRO ! »

Episode 48 : « Lance tes cartes Shogi ! – La bataille fatidique des cents dragons de ton cœur »

Dans le BattleDrome de Croustiville, les spectateurs retenaient leur souffle. Le « Dragon strabisme aux yeux convergent » de Fukawarai qui disposait de 3500 points d’attaque, lançait son cri strident vers son adversaire. La bête de plusieurs mètres de haut, et dont le design avait très certainement demandé une conception 3D à toutes épreuves, ne semblait craindre aucun adversaire en ce monde…

« Alors Koma ? Tu penses encore vraiment avoir une chance de me vaincre ? Ton pauvre deck « Royaume du Hentai » ne t’offre aucun moyen de résister à mon monstre !
– C’est même pas vrai ! répondit Koma vexé
– Si c’est vrai !
– Naaaan !
– Si ! Regarde ton terrain : pas une seule de tes cartes n’a plus de 2000 points d’attaques ! Je vais les briser une par une ! »

Dans un geste conquérant, Fukawarai pointa Koma de l’index et hurla à sa créature :

« En avant « Dragon Strabisme aux yeux convergeant » ! Détruit « Gardien Tentacule du Harem » avec ton attaque « Ophtalmie déchirante ! »

Aussitôt l’ordre donné, la puissante créature de niveau 6 se lança dans les airs, et piqua droit sur sa cible. Le « Gardien tentacule du Harem » n’ayant que 1800 points d’attaque, il fût irrémédiablement détruit, et Koma reçu en prime 1700 points de dégâts

Il tomba à la renverse sous le choc, ce qui peut être surprenant pour un jeu de carte, mais pas tant que ça, car en définitive, le joueur de VAZYGRO met tout son coeur en jeu lorsqu’il entre dans l’arène… enfin c’est l’explication la plus logique qu’on ait trouvé !

« Alors Koma… tu abandonnes ou bien tu préfères que je détruise tes cartes une par une jusqu’à la soumission totale ? »

Un rictus se dessina sur le visage du jeune garçon tandis qu’il se relevait péniblement.

« Ne parle pas de ce que tu ne connais pas Fukawarai… Tu serais surpris de savoir de quoi est capable le pouvoir de mon jeu « Royaume du Hentai » !
– Pfff : tes flagorneries me laissent de marbre ! Tu viens de perdre 1700 points de vie je te signale !
– Oui mais… tu devrais savoir que la soumission c’est la spécialité de mon deck ! EN GARDE ! »

Le sourcil de Fukawarai se dressa jusqu’à des hauteurs jamais atteinte dans l’histoire de l’animation nipponne. Sûr de lui Koma pointa la pile de carte qui lui servait de cimetière

« En détruisant le « Gardien tentacule du Harem », tu n’as fait qu’activer sa capacité spéciale… lorsqu’il est détruit en position d’attaque, il me permet de sortir de mon deck 3 cartes de type « jeune fille en fleurs » et de les invoquer directement sur mon terrain !
– Et alors ? Ce sont des cartes minables : pas une seule ne dépasse les 1000 points d’attaque !
– Certes… mais que ce passe t-il si j’ajoute CECI !!! »

Koma tira une carte de sa main avec autant de vigueur que s’il avait voulu dégoupiller une grenade. D’un geste habile (mais pas trop compliqué) des doigts, il tourna la carte face à son adversaire pour qu’il puisse la voir.

« Euh… Koma, on doit être à 40 ou 50m l’un de l’autre ! Comment veux-tu que j’arrives à lire ta carte d’aussi loin sale débile !? »

Le public se fit la même remarque et se demanda aussi pourquoi les gigantesques écrans du Battledrome ne servaient qu’à afficher les points de vie et la tête du commentateur.

Koma ménageait son effet. Avec calme il annonça sa carte :

« Je joue la carte « Holly Bondage Sanctuary »… EN MODE TURBO ! »

Cette fois se furent les yeux de Fukawarai qui se crispèrent comme s’il était en train de faire un AVC.

« C’est… c’est impossible ! Comment peux-tu avoir une telle puissance ?
– C’est très simple… C’EST MA TATA QUI M’A ACHETER UN BOOSTER L’AUTRE JOUR ! »

Le poing de Fukawarai se serra de rage. Depuis toujours il avait hait Koma et ses amis, car ils avaient toujours des supers cartes dans les boosters alors que lui n’en trouvais jamais, et se retrouvait obligé de les acheter à prix d’or sur Internet. Certes, le fait qu’il soit multimilliardaire à 14 ans aidait un peu, mais chaque fois qu’il avait payé 26€ une carte qu’on pouvait trouver dans un booster qui en valait 12, il sentait un peu plus la fureur et la haine grandir en lui.

« Grace au pouvoir de « Holly Bondage Sanctuary », je fusionne mes 3 cartes de type « Jeune fille en fleur » et j’obtiens une créature de type STO de mon choix ! De plus, en augmentant la vitesse de ma toupie, je passe en mode turbo et transforme ma créature en mode Ketchup !
– QUOI !?
– Ah ah ! Ça t’épates hein !
– Nan c’est pas ça… c’est juste que ça veux rien dire ! T’inventes des règles ou quoi ?
– Attends : tu rigoles ? Tu ne connais pas les créatures de type STO ?
– Nan
– Et le mode Ketchup ?
– Pas plus
– Oh le ringard ! Mais c’est des trucs de la toute nouvelle édition de VAZYGRO ! Pfff… D’accord alors je vais tout t’expliquer ! »

La foule apprécia que dans ce noble jeu qu’est le VAZYGRO, les participants aient la politesse de s’expliquer les forces et faiblesses de leur jeu ainsi que les règles régissant la partie… nan franchement un tel fair play ne pouvait que laisser admiratif.

Koma prit une pose vraiment sympa, mettant en valeur sa coupe de cheveux marron et vert en forme de poulpe et désigna l’écran de du Battledrome.

« Le mode STO, ou « Salade, Tomate, Oignon », permet à mes créatures de bénéficier d’un des nouveaux turbo mode : Ketchup, Mayonnaise, Sauce Blanche et Samourai. Ces modes ne peuvent s’obtenir qu’en augmentant la vitesse de ma toupie…
– Mais bordel on joue au carte ! C’est quoi cette toupie à la con !?
– Bah justement : c’est nouveau !  » dit Koma en présentant son disque de duel à son adversaire.

En effet, on pouvait voir une petite toupie tourner sur elle-même à grande vitesse dans un petit enchâssement prévu à cet effet.

« Evidemment, si la toupie tourne trop vite, je prends le risque de passer en mode Inception où la réalité devient restreinte et où les créatures des limbes risquent de réduire la puissance de mes cartes…
– Blablabla…. » répondit Fukawarai lassé d’attendre « abrège et sort ta créature !
– Très bien… J’invoque mon monstre STO : APPARAIT « Tripoteur de culottes aux fraises » ET PASSE EN MODE KETCHUP ! »

Un tourbillon de lumière scintilla sur la zone de combat. Les cartes « jeunes filles en fleurs » se scindèrent en petit morceau pour se reformer et devenir le terrible « Tripoteur de culottes aux fraises », une créature de type STO surprenante ayant la forme d’un cinquantenaire en costume usé et tenant un petit attaché case. Oh et accessoirement, il avait une petite culotte avec des motifs de fraises sur la tête.

« Cette créature à 2500 points d’attaque de base » expliqua Koma « Mais grâce à l’effet Turbo, je peux activer l’effet Ketchup qui lui rajoute 500 points d’attaque supplémentaire !
– Rah lalala mais tout ça pour ça ? » maugréa Fukawarai
– Oui mais ce n’est pas tout, parce que mon monstre STO peut utiliser une des cartes liés par l’invocation « Holly Bondage Sanctuary » pour ajouter encore 500 points à son attaque jusqu’à la fin du tour !
– Damnation ! Mais alors…
– ET OUI ! MAINTENANT TON « DRAGON STRABISME AU YEUX CONVERGENT » EST A MA MERCI !
– De rien…
– Quoi ?
– Bah t’as dit « merci » alors moi j’ai dit « de rien »… c’était une blague
– C’était surtout tout pourri !
– Oh ça va hein ! De toute façon je suis le méchant je ne suis pas là pour être drôle : après tout c’est toi le comic reflief de cette série ?
– Mouais… Enfin de toute façon tu es bien prit ! Car maintenant c’est à moi d’attaqueeeeeeeeeer ! »

Koma était vraiment foufou et plein de cette assurance qui caractérise les héros après un retournement de situation favorable. Chez les méchants on appelle ça de la prétention, mais chez un héros ça n’est pas du tout la même chose (soyez attentif).

« En avant « Tripoteur de culottes aux fraises » ! Utilise ton attaque « main baladeuse du tourment » sur le « Dragon Strabisme aux yeux convergent » !
– Dis, c’est obligé de re balancer le nom complet de CHAQUE créature ? Je veux dire c’est lourd à force
– Mais tais toi ! C’est mon tour ! Je fais qu’est-ce que je veux ! »

Le « Tripoteur de culottes aux fraises » (dites c’est vrai que c’est long de tout redire à chaque fois !?) s’élança sur son adversaire et tenta de lui toucher le popotin. Mais le « Dragon strabisme aux yeux convergent » se décala sur la droite, laissant le vieux vicelard s’écrouler par terre.

« Pfff… Tu es vraiment si naïf… » susurra Fukawarai qui soudainement reprenait une posture et un timbre de voix bien plus en adéquation avec son statut de méchant de la série. « Tu croyais vraiment que j’ignorais ce qu’était un monstre STO ? ah ah ah… tu es bien prit jeune innocent ! Je t’ai fait croire cela car je voulais que tu voies la puissance du « Dragon Strabisme aux yeux convergent » et que ton humiliation soit totale !
– Mais… mais c’est pas du juste ! Pourquoi mon attaque à raté !?
– Héhéhé… ça tu ne le sauras jamais !
– Ah mais non je suis pas d’accord !
– Comment ça ?
– Bah selon les principes de ce jeu, tu dois m’expliquer ce qui s’est passé pour que moi et tout le public on puisse faire « ooooooh » ou alors « Damned ! »
– Je suis pas sûr que ça soit obligatoire
– Mais enfin si ! demande à n’importe quel joueur de VAZYGRO, c’est toujours comme ça qu’on fait !
– Hum… ouais mais quand même : j’ai pas envie !
– Oh l’autre hey !
– Et oui c’est comme ça
– Mais va z’y Gro, fait pas ton chacal !
– T’as qu’à savoir lire une carte…
– ARBITRAGE ! » hurla Koma.

Le public fût stupéfait : c’était bien la première fois dans une partie de VAZYGRO qu’un joueur avait recours à l’arbitrage. C’était tellement surprenant que tout le monde avait oublié qu’il n’y avait pas d’arbitre dans ce jeu.

Qu’allaient faire nos héros ? Comment Fukawarai à put esquiver l’attaque de Koma ? Y’aura-t-il du fan service dans les prochains épisodes ?

Toutes ces réponses après une petite page de pub…

PUB PUB PUB…

« Hey les enfants ! C’est quoi le jeu le plus cool à la récrée ?
– C’est VAZYGROOOOO !
– Super ! Et qu’est ce qu’il faut pour bien jouer à VAZYGRO ?
– Le disque de duel à 80 euros, les decks remplit de booster à 12 euros et bien sûr le peignoir officiel VAZYGRO pour jouer après le bain en étant cool et branché !
– Bravo les enfants, alors soyez cool, et achetez toute la collection pour être le plus grand maître VAZYGRO ! Et n’oubliez pas l’extension « Kebab Magique » avec les cartes STO à 19 euros et la toupie Ketchup à seulement 45 euros ! »

« Ouais VA ZY GROOOOOO ! »

PUB PUB PUB….

(Traveling de caméra sur les personnages)

– Selon les principes de ce jeu, tu dois m’expliquer ce qui s’est passé pour que moi et tout le public on puisse faire « ooooooh » ou alors « Damned ! »
– Je suis pas sûr que ça soit obligatoire
– Mais enfin si ! demande à n’importe quel joueur de VAZYGRO, c’est toujours comme ça qu’on fait !
– Hum… ouais mais quand même : j’ai pas envie !
– Oh l’autre hey !
– Et oui c’est comme ça
– Mais va z’y Gro, fait pas ton chacal !
– T’as qu’à savoir lire une carte…
– ARBITRAGE ! » hurla Koma.

Le public fût stupéfait : c’était bien la première fois dans une partie de VAZYGRO qu’un joueur avait recours à l’arbitrage. C’était tellement surprenant que tout le monde avait oublié qu’il n’y avait pas d’arbitre dans ce jeu.

(Quoi ? dans les séries ils repassent tout le temps la dernière minute de ce qui a déjà été montré avant la pub et vous pensiez que j’allais m’en priver ? naïf que vous êtes !)

***

Pendant ce temps, dans la cabine VIP qui trône au-dessus du BattleDrome de Croustiville, Black Gamon entouré de ses sbires Alba Tar et Yanick Samer, redoutable duo de joueur de deck tunning, fomentaient de sinistres projets.

« Alors Alba : comment s’annonce notre plan mystérieux ? »demanda Black Gamon
– Bah il est pas mystérieux du tout boss ! on sait tous très bien que…
– Graaaah ! Mais non imbécile ! Ne te fais pas plus courge que tu ne l’es déjà : penses au public qui a envie qu’on fasse traîner cette histoire sur 90 épisodes !
– C’est pas plutôt les producteurs qui…
– Gnagnagnagna ! Je ne t’écoutes pas ! » dit Black Gamon en se mettant les mains sur les oreilles en trépignant dans son super fauteuil high tech

Alba Tar resta stoïque et prit le ton qu’utilisent les méchants lorsqu’ils s’entretiennent avec leur supérieur (et ce même si ce dernier à 13 ans et eux 25 et qu’ils pèsent 40kg de plus) à savoir un ton respectueux et soumis :

« Tout a été fait selon votre plan : Shogi et ses amis n’ont aucune chance !
– Mouahahaha… parfait ! Je savais bien que c’était une bonne idée de manipuler ce nigaud de Fukawarai ! Tant que nous avons son petit frère Milborn, il restera docile et éliminera tous ceux qui s’opposent à nous…
– Justement chef » demanda Yanick Samer « Je me demandais si c’était pas un peu risqué comme stratégie ?
– Comment ça ! Tu oses douter de mon super plan ?
– Bah un peu quand même… je veux dire : vous avez un plan super dark, tellement dark que je peux pas en parler devant les caméras, mais pour en assurer la sécurité vous compter sur des gamins qui jouent avec des cartes à collectionner. Je sais pas pour vous mais ça me parait un peu limite…
– Ah ouais ? Et si tu réfléchissais deux secondes pour voir ! Qui sont nos ennemis !?
– Bah Shogi et sa bande !
– Et c’est quoi le seul truc qu’ils sachent faire qui s’apparente à du combat, mais sans violence directe entre enfants de moins de 15 ans ce qui nous permet d’être bien vu du CSA ?
– Bah les duels de VAZYGRO…. OH D’ACCORD ! J’ai pigé ! En fait ça permet de déplacer la narration dans le cadre de référence des héros, à savoir un jeu tout pourri, mais en gardant la dynamique et les enjeux d’une histoire plus adulte !
– Voiiiiaaaala ! T’as tout compris !
– Mouais… ça reste quand même complètement con !
– Comme toi ! De toute manière je te demande pas ton avis ! Ton but est d’être un personnage ambigu qui ne sait pas si sa cause est juste et qui hésite à rejoindre l’ennemi !
– Euh non ça c’est moi Boss » dit Alba Tar « C’est vrai qu’à la base j’avais fait une audition pour se rôle ci mais la directrice de casting me voyais plutôt dans un autre rôle…
– Mouais… cette série tourne au n’importe quoi je vous signale ! Bon tant pis pour la progression de l’intrigue : balancez des accords de heavy métal, un logo du jeu et zou ! Retour sur le combat dans l’arène ! »

Tzouuuuiiiiing !!! (Gros accord de heavy metal)

VAZYGRO !

Dans le public, personne ne savait trop ce qui allait se passer. C’était tant mieux parce que les deux duellistes en étaient à peu près au même point. Finalement, face à la pression, Fukawarai céda :

« Oh et puis zut ! face à la pression, je cède ! » dit-il en plagiant honteusement la voix off « je vais te dire ce qui s’est passé, et je vais le faire très lentement comme si tu n’avais jamais joué à ce jeu, montrant de ce fait que je te méprise, tout en permettant de dévoiler subtilement aux spectateurs un des possibilités de ma carte, histoire qu’ils bouffent le RSA de leur parent à essayer de la trouver dans un booster !
– Han ! C’est à la fois tellement cool et tellement maléfique ! » répondit Koma qui n’en était pas à sa première séance d’explication de carte depuis le début de la série.
– Vois-tu la carte « Dragon Strabisme aux yeux convergent » est une carte très spéciale puisqu’en plus de son incroyable puissance, elle dispose d’une capacité totalement formidable la rendant encore plus super que la plus super de tes cartes !
– Oui oui… bon abrège un peu : j’ai le deck qui me démange !
– Pfff… Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort ! AHAHAH !
– Hum… oui je vois ce que tu veux dire : nous sommes par essence tous destiné au trépas et même si nous sommes vivant en cette instant il faut être conscient que la vie peut nous être arraché en un éclair et qu’il faut donc profiter de…
– MAIS ! T’ES PAS BIEN ??? On est un programme tout public enfin ! Ça va pas de faire ta crise de memento mori devant des mômes ??
– Nan mais on se moque de qui : c’est toi qui m’a dit que j’étais mort !
– MAIS MOI JE SUIS LE MECHANT ! C’EST MON ROLE !
– Ah ouais ? Alors toi tu peux parler de ma mort aux enfants, mais moi j’ai pas le droit de leur dire que eux aussi sont sur la voie du tombeau et que…
– Mais stop ! Ferme là ! Tu comprends pas que dans une série comme celle-là y’a que les méchants qui peuvent dire ça parce que justement ils perdent tout le temps et que du coup ça se produit jamais !
– Oh… donc ça serai une façon cathartique de leur dire que même si le danger existe il faut l’affronter et avoir confiance dans l’avenir les petits oiseaux et le soleil du matin ?
– Oui pauvre cruche ! Bon maintenant laisse-moi essayer de rattraper le coup ! »

Fukawarai prit sa carte « Dragon strabisme aux yeux convergent » et la pointa vers Koma. Ce dernier plissa les yeux pour arriver à la lire mais sans succès.

« P’tain t’avais raison en fait : c’est complétement con de se montrer nos cartes d’aussi loin
– Ah ah ! Je te l’avais dit!
– Bon du coup explique…
– Oui oui j’y viens… En fait la carte « Dragon Strabisme aux yeux convergent » dispose d’une capacité spéciale : face à un monstre de type STO en mode Ketchup, elle devient insensible aux attaques, mais surtout cela active son autre faculté spéciale…
– Dis : tu fais quoi comme différence entre « faculté » et « capacité » spéciale ?
– Hein ? Mais j’en sais rien moi c’est écrit comme ça point.
– Nan mais je veux dire, est ce que ça serait pas une sorte de ficelle pour ajouter des strates de gameplay dans le jeu mais qui finalement sont toutes les mêmes ?
– Tu veux que je t’explique ma carte ou bien faire un débat sur leur conception ?
– Non non pardon… scuze moi je me suis emporté. Tu disais donc une faculté spéciale ?
– Ouais : Lorsque ma carte est attaqué par une créature STO en mode ketchup de prendre la créature et de changer son type puis ensuite de voler le mode ketchup puis ensuite de le mettre sur une carte de mon choix. Cette carte aura alors la capacité d’attaquer si le monstre qui à initier l’attaque avait plus de 1500 points d’attaque. Mais attention, mon monstre ne pourra attaquer qu’une créature d’un niveau allant de 4 à 8 et de type « Kev Adams ».
– C’est un peu compliqué non ?
– Meuh non, il faut être un peu concentré c’est tout.
– Nan mais je veux dire : c’est quand même pas courant comme configuration
– Ouais bah ça montre à quel point j’suis fort d’avoir utilisé très exactement cette carte pour contrer ton jeu : c’est de l’anticipation !
– Mes fesses ouais ! C’est de la grosse chance en mode « Deus Ex » !
– Pfff… Ringard ! Toujours est-il que j’annule l’attaque de ton monstre, je le passe en type « Kev Adams », du coup il perd son mode turbo Ketchup !
– Ah nooon ! Pas çaaaa !
– Et en plus comme c’est maintenant un « Kev Adams » il perd tous les avantages du Hentai !
– Arg !!
– Et il perd le sens de l’humour ce qui lui retire 1000 points !
– Stooooop !
– Du coup je reprends tout ça et je l’applique à mon « dragon strabisme aux yeux convergent » et je le fais attaquer ta créature « Kev Adams » ! Et je lui rajoute mille points !
– Aaaaaaah ! AU SECOURS !
– Et puis tant que j’y suis j’utilise une autre capacité de mon dragon ! Chaque fois que l’attaque du « Dragon Strabisme aux yeux convergent » tue mon adversaire, il fait la danse des 7 voiles autour de l’arène !
– Oh MON DIEU NOOOOON ! »

Malheureusement pour Koma, la carte vraiment surpuissante de Fukawarai effectua le sinistre présage qu’il venait d’énoncer… et non ce n’est pas une astuce pour ne pas avoir à tout réécrire.

Koma perdit tellement de point qu’on lui retira son permis d’utiliser un deck de jeu, ce qui l’obligera à faire un stage pour réapprendre à jouer. Mais le plus triste fût que toutes ses créatures du « Royaume du Hentai » disparurent de l’arène. Tous les garçons du public eurent une petit larme à l’œil en voyant disparaitre « La Coquinette Exhibitionniste » ou « La maîtresse des fessés »

C’est bien simple, même moi là je suis tout chambouler ! (aller voix off… reprend toi ! tu es un vrai professionnel de la narration ! tu dois te ressaisir !)

Hum….

Bref c’était pas cool et comme l’avait dit Fukwarai, Koma était bien mort (au niveau du jeu cela s’entend). Ses amis arrivèrent pour le soutenir alors qu’il était cul par terre dans l’arène, avec le public qui l’insultait de tous les noms.

Shogi (le héros officiel de la série) arriva vers son camarade accompagné d’Alice Chan, jeune fille fraiche et pimpante de 13 ans, mais que dieu merci les chara designer avaient plutôt dessinée sous les traits d’une délicieuse naïade de 18 ans, et dont l’animation de la généreuse poitrine nécessitait l’intervention d’un expert en mécanique des fluides.

« Komaaaaa ! » cria Alice chan de sa voix dont les aigus avait tendance à fendre les vitres « Tu as été super ! Tu peux être fier de toi !
– C’est vrai Alice Chan ? Tu le penses vraiment ? » demanda Koma avec émotion
– Oui : Tu avais un super deck, une bonne stratégie, mais tu es un second rôle alors tu ne pouvais pas espérer mieux. C’est Shogi qui doit battre Fukwarai.
– Ah… Oh fichtre ! Je sens venir comme un…

Flashback, Il y’a 12 épisodes de cela, dans VAZYGRO.

Shogi et Koma étaient sous la douche après une intense partie de VAZYGRO qui avait vu la victoire de Shogi (comme c’est original).

« Tu sais Shogi : tu es vraiment le plus grand joueur que je connaisse
– Ah bon ? Pourtant je ne fais que 1m50 ah ah ah !
– Ah ah ah !
– Ah ah ah !
– Ah ah !
– Ah.
– Bon c’était qui qui parlait déjà, tout le monde s’est paumé.
– Je crois que c’est à toi Shogi
– Non c’est toi Shogi : moi je suis Koma
– Arf ! Je m’étais trompé en recomptant les lignes !
– Décidément Shogi a part pour le VAZYGRO tu n’as rien dans la tête ! Ah ah ah !
– Ah ah ah !
– Ah ah ah !
– Ah ah !
– Ah. »

Les deux jeunes garçons, tout nus sous la douche, se regardait avec la détermination des vrais duellistes (et un peu de concupiscence yaoi)

« Shogi, lors de la grande finale du tournois Céleste, promet moi qu’on s’affrontera à nouveau !
– Je te le promets Koma : je gagnerai chaque duel jusqu’à ce qu’on s’affronte au sommet !
– Moi aussi je te le promets Shogi !
– Koma !
– Shogi….
– Koma… »

Euh… et tout se termina sans aucun attouchement  hein ! Enfin si un peu, lorsque Shogi s’amusa a arrosé le visage Koma avec son démêlant en lui disant « tiens prend ça cochonne ! Je sais que t’aimes ça ! » mais bon… ce sont des gamineries : rien de pervers la dedans hein ?

Fin du Flashback….

« Koma ? Tu vas bien ? » demanda Alice Chan penchée sur son ami lui offrant ainsi une vue plongeante sur son mini débardeur rose.
– Euh… si si ça va… non mais bouge pas en fait j’suis plus si sûr que ça maintenant !
– Ah ah ! Sacrée Koma » dit Shogi « on voit que tu ne perds pas le Nord… Je sais que tu as fait ton possible pour réussir. Ne t’en fais pas nous aurons d’autres occasions.
– Merci Shogi….
– Koma !
– Shogi !
– Bon vous arrêtez un peu là les deux ! » dit Alice Chan en boudant, les bras croisés sur sa poitrine dans un effet Push up « Shogi tu dois faire attention à cette carte du « Dragon Strabisme » sinon tu cours à la catastrophe toi aussi !
– Ne t’en fais pas Alice Chan. J’ai confiance dans mes cartes, et comme nous sommes liés par le pouvoir de l’amitié je ne peux pas perdre !
– Rah lalala mais t’es aussi nouille que Koma : l’amitié ça sert à rien dans les duels de cartes ! C’est un jeu à solution fermée qui dépends de la puissance de ton deck point barre ! »

Alice chan réalisa qu’elle venait de vexer Shogi. Depuis des années, le jeune garçon parlait à ses cartes et les considérait comme ses amis. Il leurs avaient pour chacune ouvert un compte Facebook et un twitter, ainsi qu’un compte Instagram. C’est ainsi que Shogi était devenu le petit mongolito de Croustiville, que tout le monde aime bien, mais à qui personne ne laisserai son chat à garder.

« Tu as raison Shogi… il faut croire en tes rêves toussa toussa… » dit la jeune fille compatissante.

C’est alors qu’arriva Fukawarai. Vêtu de sa grande veste blanche à bord gris, il toisait tout le monde d’un regard suffisant (bon faut dire que vu que c’était le plus âgé de la bande il avait facile 15cm de plus que Shogi).

« Tu es le prochain sur ma liste Shogi : la victoire ne peut plus m’échapper !
– Je sais pourquoi tu fais tout ça Fukawarai : tu dois sauver Milborn ton petit frère. Mais moi je dois réussir pour l’avenir du VAZYGRO, afin que les enfants comprennent que dans ce jeu c’est tout ton cœur qui entre en harmonie avec ton deck et que…
– Ah bon sang c’est vrai ! J’avais oublié que t’étais un mongolito qui parlait à ses cartes… Hey Shogi : c’est vrai que tu as un édredon où tu as fait imprimé l’image de la carte « Princesse Hotness » ?
– Ce ne sont que des ragots ! « Princesse Hotness » est juste une… euh… une copine ! Même si c’est vrai qu’elle aime bien passer la nuit à côté de moi. Mais c’est parce qu’elle a peur dans le noir !
– Bah voyons…
– En tout cas moi je ne reste pas des heures à tenir la main de mon p’tit frère en lui disant des trucs gentil alors que tout le reste du temps je fais genre je suis un méchant !
– Qu’est-ce que tu oses dire !
– Je dis que je connais la vérité Fukawarai ! TU N’ES PAS UN VRAI MECHANT !
– ARg… »

Le visage de Fukawarai se crispa d’effroi

« Comment as-tu deviné !
– Facile : il reste encore plus de 80 épisodes et on s’affronte dans 5min ! Donc ça veut dire qu’il a encore un méchant après toi, et selon la loi des mangas, un méchant battu en cours de route devient un copain ! Donc tu seras un copain que tu le veuille ou non !
– C’est ce que t’as dit à « Princesse Hotness » ?
– C’était un accident ! On avait vachement bu tous les deux ! »

Fukawarai esquissa un sourire qui ne semblait presque pas narquois.

« Nous allons régler nos comptes dans l’arène !
– Entendu : laissons le VAZYGRO être notre juge ! Faisons parler nos âmes via nos cartes et…
– Oh ta gueule… »

PUB PUB PUB…

« Hey les enfants ? Vous aimez le VAZYGRO ?
– Ouiiiiiii !
– Et vous les petites filles, vous aimez faire la vaisselle ?
– Noooooooon !
– Et si je vous dis qu’il existe une super édition de VAZYGRO avec des cartes plastifié pour jouer tout en faisant la vaisselle avec maman ?
– Ohhhh !
– Et oui : maintenant les petites filles font la vaisselle, mais elles jouent quand même au VAZYGRO !
– C’est super !
– Et au moins la vaisselle sera propre ! »

« VAZYGRO ! »

PUB PUB PUB….

L’animateur après son 7eme rail de cocaïne trépignait devant son micro en annonçant la suite du programme.

« Cher public c’est avec une grande impatience que vous avez tous attendu CE match. L’avenir tout entier du VAZYGRO, ainsi que tout le sponsoring, dépendent du résultat de l’affrontement titanesque qui va se dérouler devant nous. Voici donc les finalistes de ce grand tournois Céleste ici dans le BattleDrome de Croustiville : SHOGI CONTRE FUKAWARAI ! »

La tribune gronda des hurlements de la foule. C’était à se demander comment les 40 000 enfants de moins de 10 ans présent avaient pu rester aussi calme jusque-là.

Shogi monta sur la plateforme de combat tandis que son adversaire fit de même. C’était le moment qu’il avait attendu toutes ses années. Enfin disons depuis quelques semaines : c’est pas à 13 ans que tu as des rêves que tu poursuis depuis des années.

Il installa ses cartes dans le disque de duel fixé à son bras, vérifia sa toupie, redressa sa coupe de cheveux, et bien sûr fit le signe secret de l’amitié en direction de Alice Chan et Koma.

« Dis Alice Chan » demanda Koma « C’est quoi en fait ce geste avec les doigts là ?
– J’en sais rien, mais fait le et souris sinon il va se décourager »

Shogi était enfin prêt à faire face à son destin, à déchainer la puissance de ses cartes et à chercher en lui la force de vaincre… mais sera-t-il capable de vaincre Fukawarai et son terrible « dragon strabisme aux yeux convergent » ?

Le commentateur après avoir chauffer la foule à blanc, déclara le début du match. Le tirage au sort donna Fukawarai comme premier joueur.

« Je pioche une carte, et je joue… hum… « Gorille ambidextre aux mains baladeuses » en mode attaque !
– Impressionnant ! Ce monstre est vraiment à l’image de ta puissance et de ton coura…
– MAIS LACHE MOI LA GRAPPE AVEC TON DELIRE ! C’est juste une bonne carte, ma volonté a rien à voir la dedans !
– Ne renie pas tes cartes : c’est ta confiance en elle qui te rendra fort !
– Ah ouais quand même… donc t’es tellement con que tu donnes des conseillers à ton adversaire ? En fait t’as pas envie de gagner c’est ça ?
– Je veux te battre au maximum de ta force !
– Ouais d’accord… donc t’es vraiment débile… Bon je joue aussi 2 cartes face caché et je termine mon tour ! »

Shogi était tout excité : c’était enfin à lui. Il attrapa une carte de sa pile de pioche et la brandit au-dessus de lui comme s’il essayait de la lancer très loin

« JE PIIIIOOOOOOOOCHE !!!!
– Oui bah ça va moi aussi j’ai pioché tout à l’heure, j’ai pas essayé de me faire un tennis elbow pour autant
– Je joue la carte « Pizzaiolo daltonien » en mode attaque, et j’utilise aussi la carte magique « Une acheté une offerte » ce qui augmente la puissance d’attaque de mes monstres « pizzeria » de 500 points !
– Grrr… Va vraiment falloir qu’on m’explique un jour pourquoi les gens jouent tous un deck thématique dans cette série !
– Ce n’est pas fini : tu vas découvrir de quoi je suis capable quand je me donne à fond !
– Mais arrête ! Ça dépend juste de ce que t’as dans ta pioche ! T’es vraiment taré !
– Ne l’écoutez pas mes petites cartes chéries ! Il dit que du caca en barquette !
– TES CARTES NE PARLENT PAS !
– SI ! Elles ont pas de bouche mais je les entends avec mon COEUR !
– Oh et puis merde : pourquoi je me fatigue moi… »

Shogi rassura ses cartes d’un geste de la main puis en sortie une autre

« Je joue une carte piège face caché, je fais un pas de Samba et je termine mon tour ! »

Alice Chan et Koma étaient à la fois fiers de leur ami, et très gêné par son côté un peu nunuche, voire franchement débile. C’est pour ça qu’a la question « c’est votre pote ? » ils répondaient le plus souvent « c’est surtout une connaissance ».

Fukawarai reprit les commandes du match.

« Je pioche, sans en faire des tonnes, et je joue « Dragon acouphène aux oreilles décollées » ! Cette fois fini de rigoler !
– Oulalala ! Il fait drôlement peur ce dragon !
– Oui mais il a un secret… J’active la carte piège « Boules Quies animale » !
– Oh mon dieu ! Mais que fait cette carte !?
– Hihhihihi… Lorsque le « Dragon acouphène aux oreilles décollées » est sur le terrain, je peux utiliser contre tes créatures jusqu’au niveau 5 le piège « Boules Quies animale » : je capture ainsi un de tes monstres et le colle dans l’oreille de mon dragon ce qui lui ajoute 500 points d’attaque !
– DAMNATION !
– Ha ha ha ha ! Et c’est pas fini ! Maintenant j’attaque ! »

Le « Dragon Acouphène aux oreilles décollées » sautilla en direction du « Pizzaiolo daltonien » mais avant que l’impact ne se produise, Shogi pointa rapidement une carte sur son terrain :

« J’active la carte piège « Wesh Mademoiselle ! »
– Damnation !
– Grace à la carte « Wesh Made…
– Nan mais c’est bon je connais, c’est pour ça que je peste !
– …moiselle », je peux détourner l’attention de ton monstre et lui faire perdre 500 points d’attaque. Et si ton monstre m’attaque directement, il annule son attaque !
– Et voilà encore 20 secondes de perdues… Bon je place une carte face caché et je termine mon tour.

Shogi trépigna d’impatience :

« Génial ! Ce combat est trop top !
– On… on a seulement joué un tour et demi… sérieux y’a pas une régle qui empêche les débiles mentaux de participer à des compétitions ?
– Tu penses que je suis sans défense, mais tu te trompes, car j’utilise la carte « Livreur a moto » ! Cette carte me permet de reprendre une carte dans ma pioche, et si c’est une créature, de la mettre directement sur le terrain en position d’attaque… Oh ! Formidable ! J’ai pioché la carte « Kebab en chef » ! C’est une créature STO très puissante avec 2500 points d’attaque ! Je termine mon touuuuuur !
– Tant pis je vais devoir prendre des mesures radicales : je sacrifie mon « Gorille ambidextre aux mains baladeuses » ainsi que mon « Dragon acouphène aux oreilles décollées » afin de pouvoir invoquer mon « Dragon strabisme aux yeux convergent » ! »

Le public était sous le choc : voir si rapidement arriver des créatures de cette puissance alors que lors des matchs précédents ils passaient des heures à utiliser des petites cartes toutes bidons voulait bien dire que le niveau était à son maximum. Ca ou le fait que les scénaristes faisaient ce qu’il faut pour que les cartes stars des enfants soient bien visible histoire de faire de la pub… allez savoir !

« Mais au fait Shogi… connais tu le plus grand secret de mon Dragon ?
– Non… mais je suis sûr que ce secret repose sur votre grande amitié n’est-ce pas !?
– POUR LA CINQUANTE MILLIÈME FOIS : C’EST JUSTE UNE PUTAIN DE CARTE !
– J’entends la tristesse de ton dragon lorsque tu parles de lui ainsi…
– Bon là tu m’as vraiment foutu les nerfs… « Dragon Strabisme aux yeux convergent » est en réalité une carte de type STO ! Du coup j’utilise ma carte « Vision de jour du Nyctalope » et j’active son mode turbo Sauce blanche !
– Ah non ! Tout mais pas ça !
– Héhéhéhé !
– Oh !
– Hihihihih !
– Ah !
– Bon arrête on va vraiment finir par croire que c’est du Yaoi… Grace à son mode Sauce blanche tu seras balayé par mon dragon ! ATTAQUE « Kebab en chef » !

Autant vous dire que « Kebab en chef » tira une drôle de tronche en recevant la sauce blanche du « Dragon strabisme aux yeux convergent »… mais pas autant que Shogi qui perdit 1000 points de vie dans l’affaire.

« Et maintenant je vais te porter le coup de grâce ! »

Shogi était comme encore sous le choc, la tête basse, si basse que les animateurs avaient préféré ne pas essayer de lui dessiner des yeux. Il frissonna d’un petit spasme à l’épaule, et d’une grimace au coin des lèvres, un peu comme un enfant ayant sniffé un feutre un peu trop fort. Puis soudain, il regagna sa lucidité, pointa une carte cachées sur son terrain, et commença les sempiternelles explications :

« Tu as eu tort de t’en prendre au « Kebab en chef » car de ce fait tu es tombé dans mon piège ! J’active ma carte spéciale « Millenium Kebab » !
– Naaaaan ! C’est impossible !
– Je vois que tu as déjà compris, je vais donc aller à l’essentiel alors ! »

Euh non non : Shogi ! Shogi ? Tu m’entends ?

« Voix off ? C’est toi qui me parle ? »

Oui Shogi, en fait avec tous les lecteurs là, vu qu’on s’est bien marré la poire jusque-là, on voudrait savoir ce que c’est encore que cette connerie de « Millénium Kebab »

« Oh d’accord. Je vais vous expliquer tout ça ! »

Merci Shogi

« De rien Voix Off, sans toi je ne serai rien… »

Oui bon n’en rajoute pas quand même…

« La carte « millénium Kebab » est la plus puissante carte de mon deck Kebab. Elle contient la puissance ultime de tous les amateurs de kebab, les vrais joueurs de VAZYGRO ! Cette carte permet d’invoquer depuis mon extra deck une carte STO et de lui donner TOUS les modes : Ketchup, Mayonnaise, Sauce Blanche et  Samourai… tous ses pouvoirs réuni en une seule carte ! Pour cela j’appelle « Dragon Méchouis aux yeux STO » en mode MULTISAUCE ! »

La carte de Shogi brilla de milles éclats aux couleurs des sauces Kebab, illuminant le BattleDrome et donnant une petite envie de grignotage à tous les enfants. Mais cette carte sera-t-elle assez puissante pour vaincre Fukawarai ? Arrivera-t-il à sauver le monde du VAZYGRO de la destruction ? Et quel est vraiment le plan de Black Gamon ? Toutes ses réponses et bien d’autres encore vous seront révélées dans les prochains épisodes de…

« VA ZY GROOOOOOO ! »

(Générique… en fait c’est comme au début mais juste avec la musique).

« VA ZY GROOOOO ! »

FIN

Share Button

Une réflexion au sujet de « Journal de bord – Episode 14 : « Sang Bouillant ! » #DefiBradbury »

  1. Top ! Imaginatif, délirant, rythmé, très drôle… Du pur Flash Steelers comme je le connais. Pourtant, ce n’est pas un univers familier pour moi… Donc bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *