Session de lecture : Cycle Chuck Palahniuk (4)

 

Avant dernier épisode de notre cycle sur Chuck Palahniuk, avec aujourd’hui une session sur son tout premier roman : Monstres Invisibles

La critique sera un peu moins étoffé qu’a l’accoutumé, parce que je lis un peu plus que d’habitude et que je souhaite vraiment vous laisser totalement le plaisir de la découverte de ce livre qui fut pour moi un choc total (je ne l’ai pas lâcher en 4 jours)

Share Button

13 réflexions au sujet de « Session de lecture : Cycle Chuck Palahniuk (4) »

  1. POURQUOI SUR CE PC DE BOULOT POURRI CA MARCHE PAAAAAAAAS!!!!!!!!
    OUI,POURQUUUUUUOOOOOOIIIII?????

    Puisque c’est comme ça, je m’en vais crier de désespoir dans la jungle.

    Comme Moundir.

  2. Ce cri du coeur déchirant vous a été offert par Spike…

    Non ! reviens Spike ! Moundir il s’est fait manger par des amazones lesbiennes antropophages !

  3. AYÉ J’AI ENTENDU!!!!!
    Cet auteur est terrible, si j’étais insolente (ce que je suis) je dirais:
    « ça change de Guillaume Musso ».
    hahahahaha!
    Enregistre des livres, ça me fera mon histoire du soir pour m’endormir…
    Non sérieux, je vais acheter le bouquin de Tchuck. Il me plait bien.

  4. Bah t’as raison, Palahniuk il « déchire la rondelle a coup de pelle » comme dirait quelqu’un que je ne citerai pas.

    Dans le désordre je te conseil de lui Monstres invisibles, Fight Club, Berceuses et Choke (qui a été adapter en film y’a pas longtemps).

    Et si tu aime bien quand tonton Flashou raconte, sache que j’ai enregistrer d’autre podcast et que je compte en faire AU MOINS un part semaine.

  5. Monstres invisibles fera surement parti de mes prochaines aquision, rien que pour le style (bon le pitch me dis rien mais ca fait envie grace à cette intro)

  6. Merci Flashou pour m’avoir fait découvrir Chuck Palahniuk. Je viens de lire « Berceuse ». Surprenant jusqu’à la dernière page. Je retourne à la bibliothèque pour trouver d’autres titres.

  7. « Pygmy » est vraiment à chier, dans sa version française…Depuis j’ai jamais retenté Palahniuk…

  8. Hugo >> damn : je suis vraiment à la bourre coté Palahniuk, je ne connaissais même pas l’existence de celui là. Mais en quoi est ce si mauvais en VF ? (mal traduit ?)

  9. Juste deux petits extraits très représentatif puisque il est le reflet complet du roman :

    « Partir jourd’hui-ci, tous méritent mort.
    En-toute-suite, rongeur glisse-perd,avalé trou, maschouillé dents. Plus là.
    « Je ne vois pas pourquoi l’Homme ne devrait pas être aussi cruel que la Nature. »
    En-suite, piaillements-gris rongeur aussi partis. Unique bruit, jet bruslant sur acier cuve. Super-telligent ionstructeur lance mains doubles en-sous jet, mains luttent ensemble, luttent pain savon,sortent propres. »

    «Dépesche un : Céans commence rapport premier agent-mézigue, opérateur 37, arrivée airoport Moyen-Orient-Ouest amer-icain, région rectangle noir), vol (rectangle noir), date (rectangle noir). Priorité : accomplir mission avec succès top-eksellent. Nom codé : Opétation Dévastation . (première phrase)  »

    Comme je ne maitrise absolument pas l’anglais, j’ose espérer que ce n’est qu’une histoire de traduction… il avait à l’époque essuyé quelques bonnes critiques dans sa version originale…

    J’avouerai quand même que mes lectures se limitent en grande majorité à des histoires plus enfantines et héroïques…

  10. De ce que j’ai lu par ci par là, ce charabia est censé être « normal » puisque c’est le discours du personnage principal et que celui ci parle « petit nègre »

    A propos de cette expression, on voit que celui qui l’a inventé n’a jamais croisé les grands blacks qui font la sécurité aux galeries Lafayette : il leur aurait parlé tout de suite sur un autre ton !

  11. On est bien d’accord…seulement j’ai pas accroché au style…Un peu comme j’accroche pas au style de « Bret Easton Ellis »…Je fais un putain de complexe littéraire et ça me rend aigri…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *