Shinkenger : Chanbara et robot géant

 

Oulà, c’est quoi ce titre qui commence avec pleins de mots bizarre ? petite explication de texte avant d’attaquer plus en détail : Shinken est un mot qui désigne un katana authentique et aiguisé, d’une qualité parfaite. Dans le même registre, le chanbara désigne les films de samourais (plus précisement la représentation des batailles aux sabres, le mot étant la contraction de “chan chan” “bara bara” qui sont les onomatopés des bruits de sabre qui se cogne et de la chair qui se déchire).

Il est donc ici question de samouraïs et de leur katana, mais qu’on à voir les robots géants ? et bien c’est tout simplement que Shinkenger est la nouvelle édition de la famille des Super Sentai, séries ultra populaire ou un groupe de 5 super combattant aux costumes coloré affrontent des monstres pour sauver le monde. Il faut quand même savoir que ces séries existent depuis plus de 30 ans et ont toujours continuer a occuper le paysage télévisuel nippon.

Les règles du genre sont immuables, c’est cependant la thématique générale qui offre a chaque fois sont lots de nouveauté. Ici c’est dans la tradition ancestral japonaise que la série trouve ses gimmicks. De notre point de vue d’occidentaux, il est surprenant de voir une série destiné plutôt aux enfants ou aux jeunes ados, exalté les anciennes traditions, mais si l’on y réfléchit bien, c’est totalement cohérent tant le japon à toujours été une nation à la fois fier de son passé mais totalement tourné vers l’avenir.

Mais qu’en est il de la série ? Et bien c’est un “Bioman” classique (petite intro – attaque du méchant – héros en péril – héros reprennent du courage – transformation – baston – victoire – épilogue au bord de la mer sous fond de soleil couchant) mais dont l’idée d’utiliser les éléments les plus clichés de la culture japonaise fait mouche. Les héros se transforment ainsi en dessinant les Kanji (symboles) correspondant à l’élément qu’ils représente, ou bien utilisent des armes traditionnels (lance, épée, arc, éventail – si si c’est bien une arme).

Dernier point : je trouve la chanson du générique absolument géniale. Elle n’est certes pas d’une inventivité folle (et est limite risible quand on traduit les paroles) pourtant elle reste bien dans la tête et se fredonne toute seule !

Bref, si vous arrivez a en trouver quelques épisodes sur la toile, n’hésitez pas à jeter un œil dessus.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *