Top Five du moment (parce que ça faisait longtemps !)

Oh my gosh ! un nouveau Top Five musical ! et ben c’est pas dommage.

On attaque de suite !

Numéro 5 : Aufgang / Balkanik

Le groupe Aufgang composé de deux pianiste et d’un percussionniste, propose un album époustouflant d’originalité. Les mélodies très riches se combinent comme par magie aux rythmiques électro et forme un mélange détonnant et envoutant.

Numéro 4 : Fauve / voyou

Fauve est un collectif sortie de nulle part et qui est en train de se faire une jolie réputation sur scène (ils n’ont pas encore sortie un seul album !) grace a un style bien à eux. Le mélange de texte parfois poétique, parfois cru, a une musique protéiforme passant du Jazz au rock en touchant à l’électro donne à Fauve une personnalité unique. Le genre de titre qui vous fait dressé l’oreille et qui sort forcement du lot quand vous l’entendez.

Numéro 3 : HollySiz / Sponge Friend

Dans la famille Cassel, je voudrais la fille ! En effet, sous le pseudo de HollySiz, ce cache Cécile Cassel (soeur de et fille de) une artiste un peu moins connu du public, mais qui n’en est pas à son coup d’essai (elle à notamment fait du théâtre et tourné dans quelques films). Pour être précis HollySiz est en fait le nom de son groupe qui s’est formé autour d’une bande de pote. Le résultat est un album delicieusement glam rock ou la jeune femme se montre tout à fait à l’aise en chantant en anglais. Energique comme pas deux, cet album est tout ce qu’il y’a de plus recommandable. Preuve que les « fils / filles de » peuvent faire de très bonne chose.

Numéro 2 : Anciients / Rise the Sun

Ami métalleux, je ne t’ai pas oublié dans cette sélection. Anciients est une formation qui nous vient de… Vancouver (original non ?) et qui décline un style certes classique de métal mélodique, mais non sans talent ni maitrise. Les compositions sont chiadés, le chanteur sait donner de la voix claire, et même si parfois il lance quelques grunt pénible (enfin moi j’aime pas) l’ensemble est vraiment sympa.

Numéro 1 : Heymoonshaker / Ten letter word

On fini en beauté avec Heymoonshaker et son formidable « Ten letter word ». Ce duo mélange le blues rock le plus old school (guitare slide, voix éraillé) et le beat box : si ça c’est pas épatant ! En bref, ça groove, ça shake, c’est prenant, tout l’album est génial, donc n’hésitez pas à vous payer ce petit tour musical dans le deep south version hip hop.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *